Un lycée connecté

Un lycée connecté

Le lycée Darius Milhaud (Kremlin Bicêtre) est l'un des soixante où l'ENT sera déployé dès janvier prochain. Le projet se présente ici dans un contexte favorable : relance de l'usage des TIC et encouragement des échanges au sein de la communauté éducative.

Lycée Darius Milhaud, Kremlin BicêtreLe lycée Darius Milhaud (Kremlin Bicêtre) est l'un des soixante où l'ENT sera déployé dès janvier prochain. Le projet se présente ici dans un contexte favorable : relance de l'usage des TIC et relance de l'usage des TIC et encouragement des échanges au sein de la communauté éducative.

Ces orientations, mises en place par la nouvelle direction en septembre 2008, commencent à porter leurs fruits et à agir sur l'ambiance dans le lycée, sur l'implication des lycéens et des familles dans la vie de l'établissement.

Ouverture aux parents

La présidente de la FCPE, Guilène Lezin, est la première à témoigner de cette volonté d'ouverture : « on nous inclut dans la vie du lycée, on nous demande de nous investir, et pas seulement lorsqu'il y a des problèmes ! Ce qui fait une grande différence. Les parents souhaitent connaître les projets, leur évolution, ils sont intéressés à participer davantage ». L'équipe de direction confirme ce climat de confiance mutuelle.

Guilène Lezin est destinataire de l'ensemble des informations sur la vie de l'établissement. Elle est systématiquement invitée à participer aux actions qui s'y déroulent. Les échanges se font le plus souvent par courrier électronique : « J'échange beaucoup par mail avec la direction et les enseignants, c'est pratique pour tout le monde. Cela améliore les choses. L'ambiance est bonne, le lycée prend de l'ampleur ».


Relance des TIC

A son arrivée en septembre 2008, la chef d'établissement, Ghislaine Hudson, choisit de donner une nouvelle impulsion aux  usages des TIC dans le lycée. Pour cela, elle dégage des moyens humains et s'attache à remettre à niveau le réseau informatique qui s'était progressivement dégradé par défaut de maintenance. Les nouveaux moyens humains sont investis dans l'administration du réseau, l'animation, la gestion du site Internet et l'administration d'un ENT progressivement mis en place depuis 2006 par deux professeurs d'économie et de gestion du lycée sur la base d'une plate-forme Ovidentia.

Cette relance permet, entre autres initiatives, la création d'une liste de diffusion incluant tous les personnels de l'établissement, agents techniques compris. Une commission TIC est également mise en place pour piloter le « projet TIC » du lycée. La proviseure en délègue à son adjoint, Hassan Maatouk, la responsabilité opérationnelle.

Chaque mois, l'équipe de direction et d'intendance, les professeurs chargés des TIC et des enseignants volontaires se réunissent pour faire le point sur l'avancement du projet. A partir de janvier, ce groupe prendra en charge l'organisation du déploiement de Lilie dans le lycée.

Lilie tombe à pic

Hervé Poullard, administrateur de l'actuel ENT, attend avec impatience l'arrivée de Lilie. Le nouvel outil devrait le libérer d'une partie du temps qu'il consacre aujourd'hui à la gestion technique de l'ENT. Il pourra ainsi mieux accompagner ses collègues : « je pourrais pousser davantage les usages si l'ENT était plus souple. Les comptes sont crées à la demande et la constitution des groupes classes est gérée manuellement, au cas par cas, ce qui prend beaucoup de temps ». Dans la salle des profs

Le développement des usages se heurte aussi aux outils de publication de l'actuel ENT dont l'ergonomie ne favorise pas une prise en main immédiate par des rédacteurs novices. En attendant Lilie, Hervé a préféré suspendre temporairement  le lancement de nouveaux services, pourtant attendus par ses collègues : réservation en ligne de salles et de matériels, création de listes de diffusion, etc.


Ouvertures en tous genres

Depuis 2008, des journées portes ouvertes sont organisées au cours de l'année scolaire ainsi qu'une fête de remise des diplômes du baccalauréat dont la première édition s'est tenue le 13 novembre dernier.

Ouvrir l'établissement, c'est aussi offrir de nouvelles perspectives aux élèves à travers des dispositifs innovants comme la convention de partenariat récemment signée avec l'institut d'études politiques (IEP) de Paris. Autre initiative : des proviseurs de lycées franciliens susceptibles d'accueillir des lycéens de Darius Milhaud dans leurs classes préparatoires aux grandes écoles viennent présenter leur offre. Des séances d'approfondissement scientifique sont proposées aux élèves de premières et terminales S par l'association Tremplin, animée par des élèves ou d'anciens élèves de l'école polytechnique ou de l'école normale supérieure.

L'ENT pourra facilement être mis au service de tous ces projets, à la fois en leur donnant de la visibilité mais aussi en mettant à leur disposition des outils de travail collaboratifs. Par exemple, dans le cadre de la convention avec l'IEP, des élèves issus de différentes classes du lycée seront amenés à travailler ensemble. Lilie leur offrira des espaces de travail partagés et des outils de communication électroniques.

Dernier exemple, celui d'une association d'anciens élèves du lycée, actuellement en cours de constitution. L'un de ses porteurs, Shamana Subramaniam, perçoit sans difficulté tout l'intérêt de Lilie pour dynamiser le lancement de l'association et l'animation de la communauté des « dariusiens » d'hier et d'aujourd'hui, en voie de construction.