Qui sont les correspondants ENT

Qui sont les correspondants ENT

Les 60 lycées de la première vague de déploiement préparent le lancement de leur ENT. Tout au long de cette phase de préparation, ils sont accompagnés de manière personnalisée par des spécialistes de Logica : les correspondants ENT.

Les 60 lycées de la première vague de déploiement préparentle lancement de leur ENT. Tout au long de cette phase de préparation, ils sontaccompagnés de manière personnalisée par des spécialistes de Logica : les correspondants ENT.

Constituée à lafin de l'année 2009, l'équipe  estcomposée de sept personnes qui accompagnent chacune moins de dix lycées pour lapremière vague, un peu plus pour les suivantes. Nous avons échangé avec deuxmembres de l'équipe sur leur métier et leurs méthodes de travail : Kathyet Thomas.

Kathy, correspondant ENT

Kathy, 38 ans,est titulaire d'un DEA en hypermédias. Elle s'est plus particulièrementspécialisée dans l'étude de l'impact des usages TIC sur les pratiquesd'écriture dans l'éducation. Elle travaille depuis plusieurs années au sein dela division « Service public et État » de Logica. Dès son lancement,le projet Lilie a retenu son attention : « j'ai un attrait particulier pourles usages des nouvelles technologies dans le monde éducatif ». Lorsqu'ellea su que Logica était retenu par la Région, elle a souhaité rejoindre l'équipechargée du projet.



Thomas, correspondant ENT

Thomas est âgé de 26 ans, il est diplômé d'une école supérieure de commerce et titulaire d'unmastère spécialisé en gestion de l'information. Il a intégré l'équipe de correspondants en novembre 2009 après avoir travaillé pour la division « Industries »de Logica. « Je découvre l'univers de l'éducation. Le projet est trèsintéressant, très riche. On doit avoir une vue globale et être réactifs. Lavariété des interlocuteurs est également une richesse, à la fois dans leslycées mais aussi à l'extérieur puisque nous sommes amenés à travailler avec larégion et  les rectorats. »


Un accompagnement vraiment personnalisé

Pendant la phase de préparation du déploiement  qui a débuté en décembre et s'achèvera en mars,les correspondants accompagnent les équipes des lycées en alternant lesréunions en établissement et les échanges à distance. Pour faciliter lacommunication, les correspondants peuvent être joints par leur téléphoneportable et évidemment par mail. Ces possibilités restent encore peu exploitées parles lycées : « Pour l'instant, entredeux rencontres, les lycées nous sollicitent peu. C'est plutôt nous qui leurécrivons par exemple pour leur rappeler d'envoyer leur déclaration à la CNIL oupour préparer la réunion suivante. »

Le proviseur, pilote du projet, est  le premier interlocuteur des correspondants ENT dans le lycée. Il s'entoure d'une équipe, le groupe projet,  dont la composition varie d'un lycée àl'autre : le plus souvent y participent, outre l'équipe de direction, desprofesseurs volontaires (ceux qui sont impliqués dans les TICE mais pasexclusivement), le  chef de travaux, leCPE, le gestionnaire. Pour le bon fonctionnement du projet, le correspondantdemande au proviseur de nommer un administrateur local de l'ENT et un référenttechnique. Ils seront les contacts privilégiés du correspondant pour lesquestions techniques relatives à la mise en service de Lilie dans le lycée.

Les correspondants travaillent avec  les lycées sur la base d'un protocole représentédans le schéma suivant.

Schéma du déploiement

Les correspondants  sontprésents dans les lycées à six occasions au moins : la réunion delancement, la visite technique, la réunion de personnalisation de l'ENT, lavérification du bon fonctionnement de l'ENT, l'animation de la session dedémonstration aux enseignants et lors de l'inauguration officielle de Lilie.Certains sont parfois invités à co-animer la présentation du projet aux membresdu conseil d'administration qui, par son vote, engage formellement le lycéedans le projet.

La présence de représentants du rectorat, formateur TICE notamment, lors des réunions de lancement ou de personnalisation dans le lycée estconsidérée comme un atout :« c'est important qu'ils soient présents lors des réunions de lancementcar ce sont eux qui vont accompagner les lycées dans la durée, qui vont formerles enseignants, les équipes de direction. Par ailleurs, dans le champpédagogique, ils sont les seuls à même d'apporter des réponses aux questionsque posent les enseignants ».

Correspondants_ENTAujourd'hui, les lycées en sont à l'étape depersonnalisation de leur ENT. Pour le groupe projet, l'heure est aux choix deparamétrage des services qui seront proposés à la communauté éducative au lancementde l'ENT. Parmi les services de Lilie, certains comme le cahier de texte sontmis d'office à disposition. D'autres en revanche sont optionnels comme lesoutils de gestion de listes de diffusion et de réservation de ressources et ilrevient à chaque lycée de décider s'il souhaite les activer au lancement de l'ENT.A ce stade, l'établissement doit aussi faire des choix concernant leparamétrage de son annuaire et de l'affichage de la page d'accueil de l'ENT.C'est à l'occasion de la réunion dite de personnalisation que l'ensemble de ceschoix sont effectués. Pour amorcer la discussion, les correspondants soumettentau groupe projet un paramétrage par défaut, des discussions riches et animéess'en suivent. A l'issue d'une réunion de deux heures en moyenne, tous les groupesprojet sont parvenus à dégager un consensus sur la forme que prendra leur ENTau moment de son lancement. Par la suite, en fonction des usages qui sedévelopperont et des besoins exprimés par les différents membres de lacommunauté éducative, chaque lycée pourra facilement faire évoluer leparamétrage de son ENT grâce à la console d'administration mise à dispositiondes administrateurs locaux.

« Pour l'instant, nous nedisposons pas encore du recul nécessaire pour avoir une vue concrète del'ensemble du cycle de préparation, nous défrichons avec les lycées de lapremière vague. L'expérience nous conduira probablement à aborder les vagues suivantes avecun regard un peu différent. »