Paroles de professeur(e)s

Paroles de professeur(e)s

Nous les avons rencontré(e)s dans leurs établissements lors d'une démonstration de Lilie ou d'un reportage. Ils ou elles parlent librement de leurs premières impressions. Comment voyez-vous l'usage de Lilie ? Qu'avez-vous compris de l'ENT ? Travaillez-vous à partir de supports numériques ? Utilisez-vous le mail avec vos élèves et leurs parents ?

Professeur Lycée Matisse TrappesNous les avons rencontré(e)s dans leurs établissements lors d'une démonstration de Lilie ou d'un reportage.

Ils ou elles parlent librement de leurs premières impressions de professeur(e)s confronté(e)s à ce nouvel instrument de travail.




Comment voyez-vous l'usage de Lilie ? Qu'avez-vous compris de l'ENT ? Travaillez-vous à partir de supports numériques ? Utilisez-vous les mails avec vos élèves et leurs parents ?

« Au début, je ne voyais pas l'intérêt de Pronote ni de l'ENT. Maintenant, j'ai compris que l'ENT deviendra notre seul cahier de textes. Ce qui m'intéresse le plus ce sont les notes et les absences. On n'aura plus à se déplacer. Regardez quand j'entre en classe, je fais l'appel puis je note les absents. Avec l'ENT, je désignerai quelqu'un, n'importe quel élève qui notera les absents sur l'ENT. Je ne vois aucun inconvénient à utiliser ma messagerie avec mes élèves et leurs parents. Ils connaissent mon mail, j'échange déjà avec eux. Les forums, blogs, tout ça..., oui pourquoi pas ? Je veux juste contrôler mes données. Tout ne doit pas être ouvert aux élèves. ». Hery-Liva


Professeur Lycée Matisse Trappes
« Pour moi l'intérêt, c'est de partager des documents grâce au cahier de textes. Je n'ai aucune réticence, au contraire. Pour moi, cet outil est un plus ! ». Julien


« Bon, vous voyez, déjà il manque le correcteur d'orthographe ! Pour l'intitulé de mon cahier de textes, je suis limité en longueur. Dans ma discipline, j'ai parfois de longs intitulés. Je remarque aussi qu'il ne prend pas les accents, c'est étrange... J'aimerais aussi qu'il y ait un bouton annuler, vous voyez quand on crée un nouveau cahier de texte et qu'on décide finalement de se rétracter, on annule comment ? C'est un produit très intuitif, très intéressant mais il y a encore des problèmes... » Gilles

« ENT,... c'est la première fois que j'en entends parler. Je viens d'être affectée dans ce lycée. J'ai envie de savoir comment ça marche. J'envisage cet outil comme un outil de travail. Mais pour l'instant, je ne vois pas l'intérêt pédagogique.
Vous savez, on n'a pas attendu l'ENT pour communiquer avec les élèves et les parents. Professeur Lycée Matisse Trappes
Je pense simplement que c'est un nouveau moyen de communication. J'espère surtout qu'il puisse se démocratiser. Ma crainte c'est que les parents sans accès à Internet se retrouvent  une fois de plus marginalisés. À l'inverse, l'autre dérive possible serait celle du parent qui regarde tous les soirs les notes de son enfant. Ce qui m'intéresse au fond c'est ce qu'on en fait ! Quelle est sa valeur ajoutée ? Pour l'instant, je ne vois pas mais je suis curieuse et participante ! C'est vrai, je n'avais pas prévu de venir à cet atelier. Et vous voyez, je suis là ! »  Christine

« Je n'utilise pas mon adresse académique car j'ai la mienne, c'est plus simple. Il y a une chose que je n'ai pas compris dans Lilie : est-ce qu'on garde son adresse ? En tous les cas, cela éviterait de multiplier les points d'informations ! Je travaille sur support numérique tout le temps, pour préparer mes cours. Donc pour moi, Lilie c'est super ! Je reconnais tout de même que son intérêt dépend de chacun. Il faut que tout le monde joue le jeu. Professeur Lycée Matisse Trappes_Jean Charles
J'utilise les mails avec mes élèves et leurs parents. Je n'ai pas de réticence à donner mon adresse. Je trouve d'ailleurs que c'est important. C'est différent des futilités du chat ! Pour écrire, rédiger, il faut réfléchir, c'est une construction de la pensée. C'est un rapport pédagogique différent. Je ne sais pas en revanche quel est le degré d'appréciation du mail chez les parents. Il faut voir s'ils s'autorisent à communiquer par ce biais-là. Je n'ai pour l'instant qu'une seule mère d'élève qui m'a écrit.
Je trouve que l'ENT est une vraie expérience numérique. Reste à voir comment il se développe, certains paramètres m'échappent encore. Mais c'est un bon outil d'ouverture. » Jean-Charles


« J'activerai mon compte chez moi. L'ENT, c'est bien. Je crains quand même que cela devienne une charge de travail supplémentaire. Je ne me rends pas bien compte. Est-ce qu'on ne va pas travailler dans le vide ? Entre professeurs, on partage des documents, on est une petite équipe ici, on se voit facilement. Avec les élèves, j'ai donné mon mail et mon numéro de téléphone. J'ai fixé des limites et je communique avec eux par mail, ça ne me dérange pas. Je pense que pour l'ENT, c'est un déploiement progressif, c'est comme pour le manuel numérique, ça avance doucement, au fur et a mesure. Comme toute nouveauté, ça prend du temps. » Julien Professeur Lycée Matisse Trappes_Sandrine« Il faut voir si l'ENT trouve un écho chez les élèves. Ils connaissent mon adresse mail. Je leur donne mon adresse académique, c'est mon adresse professionnelle. Pour l'instant, j'ai à peine cinq élèves qui m'écrivent. Les parents ? N'en parlons pas...
Je travaille à partir de support numérique sans aucun problème. Vous savez, les élèves, quand ils sortent d'ici, ils ne se préoccupent plus du lycée. Je les incite à répondre par mail, à corriger leurs devoirs mais ils ne répondent pas. Pour l'instant, c'est un moyen qui ne fonctionne pas.
C'est dommage mais c'est comme ça. C'est déjà difficile de capter leur attention alors vous imaginez, en dehors... Entre professeurs, on échange par mail. L'ENT est un bon outil mais son usage s'installe petit à petit. Ce n'est pas pour tout de suite. On n'est pas prêt. » Sandrine

« On vient d'activer notre compte. Avec le réseau interne, on travaille sur la base de documents partagés. Le numérique ce n'est pas nouveau pour nous. C'est vrai que l'ENT semble être complet. On a donné nos mails uniquement aux classes de terminale pour échanger. Cela ne nous pose aucun problème. Avec les parents, c'est plus rare. Globalement, on a peu de mail d'élèves et de parents. Notre rôle est de les habituer à l'usage du numérique. Il faut les préparer et les initier en provoquant une première connexion à Lilie. Nous sommes volontaires. » Juliette et Magali

Professeurs Juliette et Magah