Paroles de lycéens

Paroles de lycéens

En décembre 2009, nous avons interrogé huit élèves du lycée Darius Milhaud au Kremlin-Bicêtre sur leurs usages personnels d'Internet et en particulier de la messagerie et des réseaux sociaux.


Avec nos remerciements à Aniss, Marien, Morgian, Muge, Samir et Wilfried pour leurs témoignages.

Lycéens de Darius Millhaud

Ils ont entre 17 et 20 ans. Ils sont en classe de terminale S, de terminale STG, en 1e année de baccalauréat professionnel de vente ou en 2e année de baccalauréat professionnel de commerce. Ils sont élèves du lycée Darius Milhaud au Kremlin-Bicêtre. Tous disposent d'au moins un ordinateur à leur domicile, tous sont connectés à Internet et presque tous sont des usagers quotidiens d'Internet.

Qu'attendent-ils de l'ENT ? Et quelles sont leurs pratiques actuelles ? Échangent-ils déjà par mail avec leurs professeurs ? Combien de temps passent-ils chaque jour sur MSN ou FaceBook ? Connaissent-ils le site du lycée ?

Leurs réponses témoignent de la diversité de leurs pratiques, de leurs points de vue, de leurs goûts et, dans l'ensemble, d'une attente pour des relations plus nombreuses et plus naturelles avec leurs enseignants et avec tous les adultes qui les accompagnent dans leurs apprentissages.

« S'autoriser à échanger avec ses profs par mail, ça permet de grandir... »

« On est quelques-uns à avoir des échanges fréquents avec notre ancienne prof d'histoire-géo qui est partie vivre à Hambourg. J'échange aussi avec ma prof de théâtre. Ca fait une autre relation prof-élève. Ca brise le mur qui existe, sans entrer non plus dans l'intimité. Ca rend les échanges plus personnels. J'apprécie. Et puis, s'autoriser à échanger avec ses profs par mail, ça permet de grandir. »

« Notre prof principale nous envoie des rappels, des documents et on lui demande de petites aides. Je trouve ça vraiment bien. Depuis le début de l'année, je lui ai bien écrit une cinquantaine de fois, on échange parfois quatre ou cinq fois dans la soirée. »


«  En début d'année, elle a créé une adresse Yahoo pour échanger avec nous. Elle nous a dit de lui écrire pour toute question concernant le cours ou la vie scolaire. Dimanche dernier par exemple, je lui ai écrit sur un point de cours que je ne comprenais pas et qui me bloquait, elle a réagi dans les deux ou trois heures qui ont suivi. Par téléphone, je n'aurais pas osé. Elle n'est pas rémunérée pour ça ! »


« Avec notre prof principale, nous l'utilisons beaucoup, elle nous incite à le faire. On lui pose des questions sur le cours mais aussi sur l'orientation. J'ai du lui écrire cinq fois depuis le début de l'année, par exemple au sujet d'une incompréhension de cours avant un contrôle. Il m'est arrivé d'écrire deux fois à ma prof d'histoire-géo, par exemple parce que j'avais perdu une frise chronologique et que je voulais qu'elle m'en apporte un exemplaire le lendemain en cours. »


« Dans le cadre de mes activités au conseil d'administration, j'échange souvent avec l'équipe du lycée, les CPE surtout. On doit échanger deux ou trois mails par semaine. La proviseure nous envoie les comptes-rendus, je lui envoie des courriers pour avoir son accord de principe. »


Lycéens de Darius Millhaud

« Je me suis dit que ça n'était pas pour moi... »

«  Le mail, c'est avec les personnes que je ne connais pas bien ou que je n'ai pas vues depuis longtemps. »


 « J'utilise rarement le mail, je n'écris jamais, je lis ce qu'on m'envoie. Il n'y a que les profs et la direction qui m'écrivent par mail et quelques copains qui voient que je ne suis plus sur MSN. Je n'ose pas écrire à la vie scolaire ou à la direction. Je n'ai rien à dire... Des profs nous ont proposé de noter leur mail. Je ne l'ai pas fait. Je me suis dit que ça n'était pas pour moi... »


« Plein de profs nous ont donné leur mail mais ils ne nous écrivent pas, du coup, on ne leur écrit pas non plus. »


« Le mail, c'est trop fermé, contrairement au forum que l'on peut enrichir au fur et à mesure. Et puis, le forum à l'avantage d'être ouvert à tous, si on veut que les lycéens s'impliquent, il faut être aussi transparent que possible, ça les encouragerait sûrement. »


« Je vais sur le site du lycée pour voir des photos ou récupérer des informations qui m'intéressent en tant que membre du CVL et du CA, mais personne ne l'utilise. On n'a pas d'espace pour nous les jeunes. Ca manque cruellement. On en a discuté souvent en CA. Ce site ne nous parle pas du tout, son contenu mais aussi sa présentation. En le voyant, on se dit : ce n'est pas pour nous. »


« Je passe environ trois heures sur Facebook chaque jour. »

« J'utilise la messagerie instantanée de Facebook. MSN, c'est que le week-end si je m'ennuie. J'utilise rarement le mail, je n'écris jamais, je lis ce qu'on m'envoie. » 


« Comme je suis turque, je vais sur YouTube pour regarder les séries turques que j'ai ratées à la télévision.»


« Je passe environ 3 heures sur Facebook chaque jour. Je vais sur MySpace une fois par mois. MySpace est un moyen de partage moins personnalisé, je mets des musiques, des artistes qui me plaisent mais je ne dis rien sur moi. Sur Facebook, je mets des photos, je parle de moi. On est avec ceux que l'on connaît, c'est différent. On a la sécurité d'être vu uniquement par sa communauté.
C'est ma mère qui m'a sensibilisé à ces questions, elle aussi a son compte sur Facebook. Je différencie les droits d'accès en fonction des espaces de mon profil. Il m'arrive même de désactiver certains espaces. J'utilise MSN en parallèle, je le préfère à la messagerie de Facebook, le partage de fichiers est rapide, on a la possibilité d'utiliser une webcam. Je n'utilise pas MSN pour travailler en groupe, on se donne rendez-vous à la bibliothèque. Sur MSN, on a trop de sollicitations extérieures. »

« Il nous arrive de travailler sur MSN... »

« Avec l'un de mes amis, il nous arrive de travailler sur MSN, je l'aide en économie et en droit et il m'aide en calculs pour la gestion. On se donne rendez-vous ou si c'est urgent, je l'appelle en lui demandant de se connecter. »

«  Je suis délégué de classe depuis cette année. Avant les conseils de classe, je veux faire passer à chaque élève une fiche sur laquelle il mentionne ce qui selon lui doit changer et doit rester identique. Je vais en remettre un exemplaire papier à chacun mais j'ai peur qu'ils le perdent pendant les vacances. Je pourrais le faire par mail mais je les connais, ils ne vont pas le lire. Sur papier, c'est plus facile. Par contre, ça me donne l'idée d'indiquer mon mail sur le papier.
Pour les comptes-rendus des conseils de classe, ça va dépendre de l'aide que les professeurs seront prêts à donner. Je ne veux pas le faire tout seul. Si je le fais, je l'enverrai pour relecture aux enseignants mais je leur laisserai un délai de 24 heures pour répondre. C'est une question de respect pour le travail fait. Je n'ai pas mille mains ! Je l'ai expliqué à la déléguée adjointe. Il faut se répartir le travail. »


« C'est une bonne idée de créer une association d'anciens élèves. Il faut des relais et je pense que l'aide, les conseils d'anciens élèves peuvent être vraiment utiles. Ils sont passés par l'étape où nous nous trouvons. Internet est un très bon outil pour cela. Obama était sur le web pour sa campagne ; ça a fait la différence. Les jeunes sont comme ça, ils aiment se reconnaître sur le web, ils cherchent la reconnaissance, c'est important ».