Monlycée.net poursuit son déploiement

Monlycée.net poursuit son déploiement

En marge de la Journée Académique pour l’Innovation et le Numérique Educatif (JAINE), la Région invitait les chefs d’établissements des lycées franciliens qui ne l’avaient pas encore fait à rejoindre Monlycée.net.

Etendre Monlycée.net à tous les lycées de la Région

Cette année scolaire a marqué un tournant pour l’ENT régional : l’entrée dans la nouvelle génération. L’Open ENT-NG a donné satisfaction à ses usagers, le nombre de visites par jour a doublé pour dépasser le seuil des 100 000 connexions. La Région souhaite désormais l’étendre à l’ensemble des lycées franciliens.

Philippe Daubignard

Pour Philippe Daubignard, Adjoint au Directeur Général Adjoint du pôle lycées au conseil régional, l’ambition de la Région est claire : « Le numérique est un élément essentiel de notre politique éducative. Monlycée.net en est une des composantes et nous souhaitons l’étendre à toute la communauté éducative. Elargir la cible de l’ENT permettra à tous les acteurs éducatifs de mieux travailler ensemble ».

Guy Daroles

Guy Daroles, chef de projet Monlycée.net à la Région, rappelle que parmi les 470 établissements franciliens, 250 utilisent déjà l’ENT. Pour entraîner de nouveaux utilisateurs, la Région a sollicité les témoignages de 3 établissements. Rien de tel pour se plonger dans la réalité des usages !

Une communication harmonisée

Au lycée Emilie de Breteuil à Montigny-le-Bretonneux, l’équipe de direction a fait le choix d’exploiter toutes les potentialités de Monlycée.net pour harmoniser sa communication.

« Notre lycée est distribué sur 3 bâtiments, nos besoins de communication sont énormes et l’ENT a permis d’harmoniser cette communication » explique Christine Bartak, proviseure du lycée. « Cela est notamment passé par la fermeture de la messagerie Pronote dès la rentrée et l’activation des connecteurs » précise-t-elle.

Christine Bartak et Jeremy Fraysse

Christine Bartak et Jérémy Fraysse, lycée Emilie de Breteuil, Montigny-le-Bretonneux

Après un an d’utilisation, le bilan est positif. Jérémy Fraysse, Directeur Délégué aux Formations Professionnelles et Technologiques, se félicite du taux d’activation des comptes qui avoisine les 100%. « Les usages de la messagerie sont massifs et nous n’avons souffert d’aucune panne depuis le début de l’année scolaire ». Le lycée compte aller encore plus loin. « En 2018/2019, nous allons expérimenter la suppression du carnet de correspondance pour tout faire passer par l’ENT » ajoute Christine Bartak.

Se passer de carnet de liaison ? Le lycée 100% numérique Robert Schuman de Charenton-le-Pont en a déjà fait l’expérience, avec succès. Pour Sylvie Perron, proviseure, il est important de démystifier l’ENT : « On n’a pas besoin d’être un geek ou d’être passionné par le numérique pour déployer Monlycée.net dans son établissement ». La solution est intuitive et ce qui compte ce sont les usages que l’on souhaite en faire.

Marie-Pierre Delagree et Sylvie Perron, lycée Robert Schumann, Charenton le Pont

Marie-Pierre Delagree et Sylvie Perron, lycée Robert Schumann, Charenton le Pont

Il ne faut pourtant pas minimiser l’investissement et la mobilisation que le déploiement demande dans un premier temps. « L’ENT est aussi un gros chantier de gestion : il faut dès le début identifier tous les partenaires et les personnes ressources pour savoir quel levier mobiliser et à quel moment » ajoute Marie-Pierre Delagree, gestionnaire du lycée R. Schuman.

« Quand tout le monde utilise l’ENT, il devient indispensable ! »

Au lycée Emile Dubois à Paris, la proviseure Valérie Morand mesure bien l’ampleur du changement apporté par Monlycée.net : « Nous utilisions l’ancien ENT régional mais il est évident que ce nouvel outil offre des possibilités infinies pour le développement des pratiques pédagogiques ».

De son côté, la professeure-documentaliste de l’établissement, Maria Castellanos nous en fait la démonstration en direct et en ligne. Ici un mur collaboratif dédié à la critique cinématographique. Là, un blog d’éducation aux médias où les élèves publient leurs créations vidéos de façon sécurisée ou encore un dossier intitulé « Mon assiette au scanner » et partagé entre les élèves, les enseignants et l’infirmière du lycée.

Valérie Morand et Maria Castellanos

Valérie Morand et Maria Castellanos, lycée Emilie Dubois à Paris

« Quand tout le monde utilise l’ENT, il devient indispensable ! Tant pour la pédagogie que pour la gestion, il est vraiment intéressant de tout centraliser au même endroit plutôt que de multiplier les différents sites » ajoute la professeure-documentaliste.

Au lycée E. Dubois, tout le monde s’en est emparé : « nous avons créé un widget pour gérer les demandes informatiques en intégrant un formulaire proposé par le responsable informatique. Le personnel de la loge consulte l’agenda pour connaitre la programmation des visites attendues chaque jour » ajoute Maria Castellanos.

Pour accompagner ces nombreux usages, les établissements peuvent bénéficier de l’accompagnement par les DAN (Délégation Académique au Numérique), que ce soit pour assister à des formations, organiser des formations d’initiative locale ou encore, pour suivre un parcours M@gistère.

DAN Versailles, Paris, Créteil

Jean-Sebastien Barboteu (Versailles), Philippe Taillard (Paris), Alain Ricci (Créteil)

Un outil qui ne cesse de s’enrichir

L’Open ENT-NG ne cesse d'évoluer. C'est l'une de ses principales originalités. Pendant l’année 2017/2018, le réseau social éducatif s’est étoffé de nouvelles fonctionnalités.

Guy Daroles dresse un bilan des évolutions de l'année : « L’ajout de Lystore a permis aux établissements de passer leur commande de matériels numériques directement sur l’ENT. La mise en place de nombreux connecteurs est aussi venue booster les usages, en particulier les connecteurs vers les outils de restauration. (…) L’opération <Code ton lycée> a été un temps fort de cette année : les lycéens ont conçu une application qui répond à leur besoin ».

L’application lauréate du concours <Code ton lycée> est en cours de développement : Schootoring permettra le tutorat entre les élèves. Elle sera mise en production à la mi-septembre en version Bêta dans les deux lycées lauréats et d’ici la fin 2018 dans tous les autres établissements.

Thomas Lecoq et Romain Gentet

Thomas Lecoq (CGI) et Romain Gentet (ODE)

Thomas Lecocq et Romain Gentet, chefs de projets chez CGI et Open Digital Education, présentent ensuite les nouveautés attendues pour la rentrée scolaire prochaine. Au menu :

  • Une évolution de la messagerie : les usagers pourront choisir entre une interface simplifiée tel qu’elle fonctionne actuellement et une interface « experte » ouverte sur l’extérieur ;
  • Une suite bureautique en ligne (LibreOffice) qui permettra de créer, d’éditer des documents de traitement de texte, de tableur et de présentation et de les sauvegarder dans l’espace documentaire ;
  • De nouvelles informations dans mon compte : détail des structures et classes de rattachement, etc. ;
  • Une amélioration du service annuaire ;
  • Un enrichissement des règles de partage avec la possibilité très attendue (livrée à la Toussaint) de partager en écriture des dossiers de l’espace documentaire.

Vers des lycées 100% numériques

Au-delà de Monlycée.net, la Région est engagée dans un vaste plan de transformation numérique de ses lycées. Les sujets en cours sont nombreux et visent à créer les conditions nécessaires au développement des usages du numérique éducatif.

Pascal Coroller

Pascal Coroller, Chef du service Transformation numérique au sein du Pôle lycées rappelle les principaux chantiers en cours. « En 2018, 75% des lycées franciliens bénéficieront de la fibre (…). Les infrastructures réseaux et les serveurs sont en cours de standardisation pour rendre aux établissements un service plus efficace. Nous lançons une expérimentation d’équipements de mobilité en cours : 1200 tablettes vont être déployées en 2018 ainsi que l’infrastructure Wifi requise. Enfin, nous travaillons sur l’offre de ressources numériques et sur les conditions de leur accès au sein de MonLycée.net pour la rentrée 2019. MonLycée.net est devenu un incontournable du numérique en Région Ile-de-France ».