Lystore à Henri IV, une appli au service de l’autonomie

Lystore à Henri IV, une appli au service de l’autonomie

Depuis la rentrée, l’application Lystore de monlycée.net permet aux établissements franciliens de gérer eux-mêmes leur plan d’équipement informatique. L’intendant du lycée Henri IV nous explique ce que Lystore a véritablement changé.

Lystore au service de la bonne gestion de son budget informatique

C’est après avoir parcouru un long couloir gorgé par la lumière hivernale que nous accédons au bureau de Philippe Vidal, intendant du lycée Henri IV. Fruit de la contraction de « lycée » et « store » (« boutique » en anglais), Lystore est le nom de l’application monlycée.net qui permet aux établissements franciliens de commander en ligne leurs équipements informatiques.

Couloirs menant à l'intendance

« Le principe est simple, explique Philippe Vidal. En début d’année scolaire, nous disposons de crédits ouverts sur Lystore et nous avons toute la liberté pour les consommer. Le choix du matériel nous revient désormais et nous permet de répondre au plus près aux besoins de l’établissement. »

Cette autonomie dans la gestion des commandes est très efficace pour gérer le vaste parc informatique du lycée. « Avant Lystore nous n’avions pas le choix sur le matériel mis à disposition par la Région. Il nous est arrivé de recevoir des postes informatiques que nous pouvions à peine stocker. Désormais, nous nous appuyons sur l’informaticien de la cité scolaire, sa bonne connaissance de notre parc informatique nous permet d’orienter nos dépenses sur Lystore. »

Philippe Vidal, intendant

En fonction de l’ancienneté des équipements et des besoins de renouvellement, l’intendance a désormais la main pour ordonner telle ou telle dépense. Unités centrales, écrans, imprimantes, vidéoprojecteurs, TNI ou encore câbles en tous genres figurent au catalogue de Lystore. La démarche en ligne est rapide : « En quelques clics, c’est réglé » se réjouit Philippe Vidal.

Pour l’intendant, un seul défaut demeure : c’est le délai de livraison qui mériterait d’être raccourci.  « Lorsqu’on a besoin de renouveler une machine, on en a besoin très vite, or en l’état nous devons encore attendre plusieurs mois avant de recevoir le matériel » regrette Philippe Vidal. Néanmoins, le pas en avant franchi avec Lystore lui donne toutes les raisons de se montrer optimiste sur la capacité de la Région à améliorer ses procédures.

Mécanisme de la grande horloge

Monlycée.net : un seul ENT de la 6ème à la classe prépa

Au-delà de Lystore, monlycée.net présente un intérêt certain pour la cité mixte régionale d’Henri IV. Pour Alan Bonetto-Boisard, Proviseur adjoint du second cycle, il n’y avait d’autre choix que d’adopter un ENT unique pour l’ensemble de la cité scolaire. « De la 6ème à la classe prépa, nous avons ici plus de 2 700 élèves et 200 professeurs. Il aurait été totalement inconsidéré de gérer deux environnements distincts entre le collège et le lycée. »

Alan Bonetto-Boisard, proviseur-adjoint 2nd cycle

Grâce à monlycée.net, l’ensemble de la communauté éducative partage un outil de communication unique. Marqué par l’expérience passée et peu concluante de Lilie, Alan Bonetto-Boisard se félicite du bon fonctionnement du nouveau réseau social éducatif et de son évolutivité. Tout prochainement, l’ENT s’enrichira d’un nouvel outil de messagerie : Zimbra viendra remplacer l’actuelle messagerie interne de l’ENT – limitée aux utilisateurs de monlycée.net – pour permettre de communiquer en toute sécurité au sein de l’établissement et au-delà.

S’agissant de la communication justement, la cité mixte régionale s’apprête à franchir une nouvelle étape. « La direction a fait le choix d’utiliser exclusivement monlycée.net à compter du 4 février prochain pour l’ensemble de ses échanges explique Alan Bonetto-Boisard, c’est le meilleur moyen de déplacer progressivement la totalité des communications vers l’ENT. Très concrètement, lorsqu’un un enseignant m’écrira sur mon adresse académique, je lui répondrai via l’ENT.»

Ce choix vise non seulement à simplifier la communication au sein de l’établissement en centralisant les échanges sur monlycée.net mais aussi à attirer les membres de la communauté éducative sur l’ENT. « A partir de là, nous verrons comment les enseignants et les élèves vont s’emparer de monlycée.net et de ses nombreuses fonctionnalités pédagogiques ». Le rendez-vous est pris au printemps pour venir faire un bilan de cette stratégie !

 Philippe Vidal et Alan Bonetto-Boisard dans le cloître