Lilie tous les jours

Lilie tous les jours

Dans la classe de terminale STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) d'Hervé Poullard, on se sert de Lilie tous les jours, notamment pour préparer les épreuves du baccalauréat. Quatre élèves témoignent de leurs pratiques et de leurs projets post bac.

Dans la classe de terminale STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) d'Hervé Poullard, on se sert de Lilie tous les jours. Par exemple, ce mercredi 14 mars, alors que la classe se trouve rassemblée pour une séance de travail de deux heures, le cours commence en ouvrant le cahier de textes en ligne. La séance se situe au démarrage d'une étape importante de la préparation à l'épreuve de spécialité "communication et gestion des ressource humaines" du baccalauréat .

Hervé Poullard, professeur et administrateur de Lilie

Un récit ponctué par les témoignages de quatre élèves : Damien Robuchon, Éline Yahaya, Kevin Wandel, Kadidjatou Sacko (dans l'ordre de leur apparition dans les vidéos).

Un projet, un groupe


Les élèves entament aujourd'hui la préparation à une épreuve importante du baccalauréat.

Il s'agit d'une épreuve orale consistant à présenter un  travail collectif (par groupes de 4 élèves) réalisé autour d'un « projet ». Des thèmes de projets sont proposés par le professeur qui connait, d'expérience, ceux qui plaisent aux examinateurs : club de danse, camping, jumelage, il y en aura pour tous les goûts.

Pour chaque projet, le professeur a constitué un ensemble documentaire décrivant le contexte, les objectifs, les contraintes. Il a réuni une panoplie d'outils méthodologiques que les élèves pourront mobiliser pour construire leur projet et le présenter le jour de l'épreuve : gestionnaire de tâches, planning, fiches de postes, plan de formation, etc. Tous ces documents ont été mis en ligne sur le cahier de textes de Lilie. Les élèves ont l'habitude.

Première étape : choisir l'un des thèmes proposés et constituer une équipe. Hervé insiste pour que chacun choisisse individuellement le thème qui l'intéresse et ensuite seulement s'occupe de constituer un groupe pour le réaliser. S'il insiste tant, c'est que la chose ne va pas de soi, comme le montrent bien les témoignages qui suivent...



Avant le projet, l'étude


Les projets qui démarrent aujourd'hui ne constituent évidemment pas la première occasion pour ces élèves d'utiliser Lilie. Avant cela, ils avaient du réaliser une étude, un travail individuel cette fois mais pour lequel ils avaient été encouragés à exploiter des outils numériques, en particulier ceux offerts par Lilie : le cahier de textes bien sûr, mais également la messagerie ainsi que les pages web qui sont alors devenus des instruments de valorisation du travail personnel des élèves. Mieux qu'un simple PowerPoint...

Les sujets d'études témoignent des goûts de chacun et des projets professionnels personnels : le journalisme, le sport, la finance, le commerce. L'étude est une occasion d'approfondir une démarche, d'exploiter le numérique et à cette occasion, de valoriser un projet professionnel personnel.




Lilie tous les jours


Pour ce groupe d'élèves, Lilie est un outil du quotidien. Le cahier de textes n'est pas seulement l'espace où l'on consulte, s'il on en a besoin, le travail à faire pour les jours ou les semaines à venir. C'est un instrument de travail quotidien. C'est le support de la progression pédagogique du cours. Tous les élèves s'en servent parce qu'ils n'ont pas d'autre choix. Ces élèves savent qu'ils vont pouvoir retrouver en ligne, où qu'ils se trouvent, ce dont ils ont besoin pour suivre, pour participer, pour rattraper un retard, un oubli, un moment d'inattention. Mais pour certains d'entre eux, Lilie est un peu plus que cela...



 

Après le Bac...


Ce mois-ci démarrent les inscriptions sur APB. Les élèves ont déjà franchi l'étape des premiers vœux avec, présent à l'esprit, leur projet pour le court, le moyen et le long terme. Ils sont à l'âge où les ambitions peuvent encore s'exprimer sans limite mais où il n'est pas interdit non plus d'être raisonnable. Ils balancent ainsi entre l'un et l'autre.




Nous souhaitons en tous cas à ces jeunes du lycée Darius Milhaud au Kremlin Bicêtre de réussir leur examen et, dans la foulée, de réaliser leurs rêves.