Lilie en Automne

Lilie en Automne

C’est devenu une habitude. Deux fois dans l’année, les proviseurs se réunissent au siège de la Région, boulevard des Invalides, pour faire le point sur le projet ENT francilien. Ce jeudi 5 novembre a eu lieu la session d’automne en plénière. L’occasion de revenir sur les excellentes performances de la rentrée.

 

Coup double

« La rentrée s’est très bien passée », soulignent avec enthousiasme Claudie Martens, en charge des politiques éducatives et de l'équipement à la Région, Guy Daroles et Toni Dos Santos. « D’un point de vue technique, il n’y a eu aucune interruption à déplorer, la plateforme est restée accessible en permanence, tous les services fonctionnent très bien, et ce depuis le 25 août ». Les utilisateurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés : le nombre de connexions uniques a doublé entre la rentrée 2014 et celle de 2015. «D’une année à l’autre, à la même période, il y a deux fois plus de visites, et deux fois plus de visiteurs », détaille encore Guy Daroles : « c’est le signe de la bonne santé de Lilie. »


Evolution du nombre de connexions 2014 et 2015
 

Cette tendance à la hausse est d’ailleurs confirmée par les indicateurs Xiti, produits par la Caisse des Dépôts et Consignations qui mesurent l’audience des pages Internet : le trafic, c'est-à-dire le nombre de pages visitées, a doublé dans l’ENT entre octobre 2014 et octobre 2015. Le creux brutal du 21 octobre correspond à une interruption du service pour permettre l’installation de la version dite « de Toussaint ».

Les utilisateurs ont donc bel et bien repris confiance dans la solution. C’est le fruit d’un travail de longue haleine entamé avec les établissements il y a deux ans : « 2013-2014 a été une année de stabilisation de la solution. L’objectif a été atteint et à la rentrée 2014, les utilisateurs ont travaillé sur un ENT devenu fiable », rappelle Claudie Martens. « Maintenant que l’existant est consolidé, nous allons vers plus de performances et des possibilités nouvelles. »

 

Des évolutions en perspective

Pour l’année scolaire 2015-2016, plusieurs évolutions importantes sont attendues. Elles répondent aux demandes exprimées par les utilisateurs, en particulier les personnels de l’établissement qui utilisent la solution au quotidien. Certaines d’entre elles sont d’ores et déjà disponibles et notamment :

  • L’accès direct aux modules de notes ou d’absences : les deux onglets ont été séparés afin de limiter le nombre de clics ;
  • Le rattachement de tous les personnels Education nationale à une cité scolaire, sans séparation collège/lycée ;
  • La possibilité de qualifier les absences non justifiées ;
  • La saisie directe en conseil de classe des appréciations générales pour chaque élève ;
  • L’envoi de SMS aux parents, que l’établissement utilise ou non le module de scolarité de Lilie ;
  • L’accès pour les lycées, aux outils partagés avec la Région (OGIL, GUEPAR, STEF, Extranet équipement);
  • L’accès mobile à la solution.

Par ailleurs, la procédure de mise en place de l’ENT a été optimisée de telle façon qu’il est possible, pour un établissement qui n'en aurait jamais ou que très peu usé, de mettre en oeuvre la solution en 15 minutes. Nous y reviendrons dans un prochain article.

 
Statistiques de téléchargements de l’application lilie mobile

 

D’autres évolutions sont à l’étude et devraient être disponibles courant 2016, comme la mise en place de l’IMAPS et du SMTPS qui permettront de gérer les messages de Lilie comme une autre messagerie (en utilisant des clients comme Outlook ou Thunderbird par exemple) ou encore le développement des fonctionnalités accessibles sur mobile.

 

Accompagnement académique

Afin d’aider à la prise en main de la solution et au développement des usages, chaque académie a mis en place un dispositif d’accompagnement :

  • A Versailles : les proviseurs et les référents numériques peuvent compter sur le conseiller numérique de leur bassin pour aider au déploiement de l’ENT. Ils pourront bien sûr apporter un appui technique, mais surtout aider à la définition d’une stratégie de communication et à la sélection des fonctionnalités à mettre en place dans l’ENT : « Lilie est un produit sûr, sur lequel on peut s’appuyer pour la communication et l’échange d’informations. C’est un bon outil de pilotage », souligne Fabrice Lemoine, adjoint du délégué académique au numérique. L’académie a publié à cet effet un guide du personnel de direction, disponible sur le site dédié au projet : http://www.ent.ac-versailles.fr/
  • Dans l’académie de Créteil, l’accent est mis sur la formation des commissions numériques, chargées de mettre en place les projets numériques des établissements. Le plan de formation est axé sur les usages et sur la pédagogie. 
  • A Paris, trois dispositifs existent : les animations, d’une part, qui ont lieu dans l’établissement à la demande de l’équipe de direction et portent sur des démonstrations d’usages ; les formations sont quant à elles accessibles suivant les besoins aux enseignants, au chef d’établissement ou à l’administrateur ENT. Et enfin, l’accompagnement dont l’objectif est d’aider et de conseiller les équipes dans la réalisation et leur projet numérique.

 

Questions posées

Au sein de l’académie de Paris, qui réagit rapidement en cas de problème ?

Un chargé de mission dédié (Thomas Jaisson) est en poste au rectorat de Paris. Il est l’interlocuteur des établissements en cas d’anomalie.

Est- il prévu que les agents qui travaillent dans les établissements (ATTEE) disposent d'un compte dans l’ENT ?

Cela simplifierait la gestion des emplois du temps, mais ce n’est pas encore prévu. Ils auront prochainement une adresse mail région.

Chaque établissement peut-il en début d’année, déterminer une liste de motifs d’absence qu’il considère comme recevable/ non recevable ?

La demande a été notée par les équipes de CGI !

A lire ailleurs

LE LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT DES EQUIPES DE DIRECTION

Edité par l'académie de Versailles,consultable et téléchargeable sur le site du projet ENT



INSTALL' PARTY A GIF-SUR-YVETTE

A l’occasion des rendez-vous numériques organisés par l'académie de Versailles, le lycée de Gif-sur-Yvette a pu activer les premiers comptes de l'ENT Lilie en quelques minutes.

Rechercher un article