Lilie comme ils le disent à leurs parents

Lilie comme ils le disent à leurs parents

A la demande du proviseur du lycée d'Alembert d'Aubervilliers, l'équipe du projet Génération Réactive a accueilli en stage deux élèves du lycée, Anis Bouchemal et Bilel H'Nini, pour réaliser des tutoriels sur Lilie à l'attention des parents.


Depuis quelques années, malgré les efforts de l'équipe éducative, le Lycée d'Alembert voit un nombre croissant de ses élèves abandonner leur scolarité sans qualification.  Pour faire face à ce phénomène, Jean-Pol Bertrand, proviseur, a pris la décision d'inscrire l'établissement dans un programme de prévention du décrochage scolaire. Ce programme du Fonds Social Européen, porté par l'Académie de Créteil, vise trois publics : les personnels des établissements,  les élèves et leurs parents. Dans ce cadre, Lilie est apparu comme un support de travail approprié car il peut faciliter les échanges entre les membres de la communauté éducative, par exemple dans le cadre d'actions de prévention menées en direction des parents d'élèves.

Hall d'accueil du lycée d'Alembert à Aubervilliers

Naissance d'un projet


Le lycée d'Alembert fait partie de la toute dernière vague de déploiement de Lilie qui est déployée à partir de cette rentrée. Pour accompagner les parents dans leur prise en main de l'ENT, Jean-Pol Bertrand a imaginé que des tutoriels pourraient leur être spécifiquement destinés. Pour les réaliser, il s'est tourné vers la société Ensemble Communications Participatives qui porte le projet Génération Réactive, conçu en réponse à un appel à projets du Haut Commissariat à la Jeunesse (depuis peu rattaché au ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative).

Réunion au lycée avec l'équipe de Génération Réactive

Génération Réactive forme des jeunes aux techniques de communication participative pour qu'ils soient ensuite en mesure d'animer le dialogue entre les jeunes et les structures ou dispositifs qui s'adressent à eux. Pour répondre à la demande du proviseur, l'équipe de Génération Réactive a donc tout naturellement proposé de mobiliser des jeunes du lycée.

Au final, deux élèves de seconde, option « secrétariat », Anis Bouchemal (à droite sur la photo ci-dessous) et Bilel H'Nini (à gauche), participeront à l'aventure à l'occasion de leur deuxième période de stage de l'année. Sur le site de Génération Réactive, un article présente de façon détaillée la mise en place du partenariat entre le lycée et l'équipe de Génération Réactive et le processus de recrutement des deux élèves stagiaires.

Bilel H'Nini et Anis Bouchemal, lycéens

Partir de son vécu


L'ENT du lycée n'étant pas encore en service, les élèves ont travaillé à partir d'une plateforme de formation. Ils ont commencé par tester les différents profils d'utilisateurs pour découvrir l'outil et se représenter concrètement le parcours type d'un parent. Rapidement, plusieurs constats s'imposent.

« Nous avons commencé par concevoir des scénarios d'usages pour tester Lilie : un enseignant crée un devoir dans le cahier de textes, le parent se connecte pour consulter le travail que son enfant doit faire, etc. Lors des premiers tests, on a tout de suite constaté qu'utiliser l'ENT était plus difficile que prévu. Pour commencer, un parent qui veut activer son compte a besoin d'avoir une adresse mail, c'est un obstacle ! Ma mère par exemple n'a pas de mail » nous explique Bilel.

Un premier tutoriel consacré à la création d'une adresse mail sur Laposte.net s'est donc imposé : Créez votre adresse mail sur laposte.net

Ce pré requis satisfait, le parent doit effectuer sa première connexion à l'ENT et pour Anis et Bilel, cette étape méritait elle aussi un tutoriel : « activer son compte n'est pas simple, il faut être très méthodique » : Parents, votre première connexion sur Lilie

Le troisième et dernier tutoriel réalisé par nos médiateurs en herbe porte sur le cahier de textes. « Nous sommes partis de notre vécu. Ce qui intéresse nos parents, c'est avant tout nos notes et le travail à faire » : Parents, utilisez le cahier de texte sur Lilie

Anis et Bilel chez Génération Réactive

A l'occasion de ce travail, Anis et Bilel ont pris conscience que la mise en place d'un ENT implique bien davantage pour ses utilisateurs que la simple maîtrise de l'outil. Elle nécessite l'implication de toute la communauté éducative et en particulier des professeurs car ce sont eux qui vont entraîner les autres utilisateurs dans leur sillage. Un ENT sans contenus présente peu d'intérêt. Pour que les parents deviennent utilisateurs de Lilie, il faudra qu'ils trouvent sur l'ENT des informations sur la vie de l'établissement et plus encore, sur la scolarité de leur enfant. Alors, « avant de leur ouvrir l'accès à Lilie, il faudra commencer par mobiliser les professeurs pour qu'ils renseignent le cahier de textes en-ligne ! » conclut Anis.

Et la suite ?!


Anis et Bilel ont le projet de créer une page Facebook dédiée à Lilie pour partager leurs connaissances avec leurs camarades. « Tous les élèves ont Facebook, ça peut aider d'avoir une page Facebook. Maintenant, Bilel et moi, on s'y connaît sur Lilie,  on peut donner des conseils, répondre aux questions ».

Mission accomplie

Une chose est sûre, le lycée d'Alembert a désormais la chance de pouvoir compter sur deux ambassadeurs de choix !