Lever de rideau

Lever de rideau

On ne quitte pas la métaphore textile pour rendre compte de la présentation de l’ENT nouvelle génération, le 23 mars au lycée Raspail (Paris – 14e) devant une salle comble, le matin comme l'après-midi.

Vue d'ensemble de l'assemblée

Personnels de direction et administrateurs des lycées déjà utilisateurs de monlycée.net se sont retrouvés le matin et leurs collègues qui aspirent à le devenir l’an prochain l’après-midi. Dans les deux cas, l’amphithéâtre était plein.

Pourquoi changer ?

La matinée s’est ouverte sur une introduction de Claudie Martens, Directrice de la politique éducative et de l’équipement à la Région Ile-de-France, pour qui « la nouvelle génération doit mieux répondre aux attentes techniques des utilisateurs et prendre en compte la dimension de réseau social désormais attendue d’un ENT ». La solution technique change, devient plus intuitive et ergonomique mais le nom de l’ENT demeure inchangé.

Guy Daroles, Pascal Coroler, Claudie Martens

Guy Daroles, Pascal Coroller et Claudie Martens, Conseil régional

Conserver l’état d’esprit du libre et mutualiser les évolutions avec les autres collectivités

En choisissant le logiciel libre Open-ENT en 2009, la Région initie une une partie des évolutions et bénéficie de celles développées et souhaitées par d’autres collectivités. « Cette gouvernance inter collectivités et les comités de pilotage réunissant les académies, la Région et les établissements permettra de maitriser la feuille de route. Aujourd’hui, le choix de poursuivre dans l’état d’esprit du libre va permettre de partager les évolutions avec les collectivités ayant déjà rejoint l’Open ENT-NG » explique Claudie Martens.

L’Essonne, la Seine-et-Marne et l’ex-Picardie utilisent déjà l’ENT-NG. La veille, le mercredi 22 mars, la Ville de Paris annonçait le déploiement de la même solution pour la rentrée de septembre 2017 dans l’ensemble des collèges et des lycées municipaux parisiens, mais également dans un premier groupe d’écoles élémentaires de la capitale.

Une ambition affichée : doubler le nombre de lycées utilisateurs

Sur les 470 lycées publics implantés en Ile-de-France, 130 utilisent aujourd’hui régulièrement monlycée.net. « Avec le passage à la nouvelle génération, nous nous fixons l’objectif de doubler le nombre de lycées utilisateurs dès l’année 2017/2018 » précise Claudie Martens.

La mobilisation des établissements utilisateurs pour cette séance de présentation est de bonne augure. Pour Guy Daroles, chef de projet ENT à la Région, « ce 23 mars est le premier jalon de la transformation (…) en septembre 2017, nous serons de l’autre côté, avec un produit voulu à plusieurs, pour plusieurs. Nous serons dans une nouvelle génération ».

Une transition dans la douceur

Vue d'ensemble de l'assembléeLa Région promet aux habitués de monlycée.net que la transition se fera dans la douceur.

La reprise des données se déroulera entre le 14 juillet et le 15 août  et la quasi-totalité d’entre elles seront conservées : celles produites dans les blogs, les documents, les signets, les flux RSS, les liens SSO – fondamentaux pour les redirections vers Pronote, Folios, Viescolaire.fr, e-sidoc, etc. Les modules de vie scolaire Notes et absences seront maintenus dans les mêmes conditions jusqu’à la rentrée 2018.

« La nouvelle version de monlycée.net propose une nouvelle messagerie mais nous avons fait le choix de conserver la messagerie Zimbra pour les personnels de direction et les enseignants. Il n’était pas question de renoncer à un outil qui vous donnait satisfaction » précise Guy Daroles. L’utilisation de Zimbra se fera en complément de la messagerie interne de l’ENT également accessible pour les élèves et leurs familles.

Pour accompagner cette transition, la Région engage également un plan de formation (voir encadré à droite) à destination des administrateurs locaux et des formateurs académiques : « Quels que soient la simplicité et l’ergonomie de l’outil, la formation est indispensable au fonctionnement optimal de l’ENT ». Du 20 avril au 15 mai, les administrateurs seront conviés à des sessions de formations d’une journée.

Immersion dans la nouvelle génération

Animées par Romain Gentet, chef de projet chez Open Digital Education – société qui développe la solution –, les séquences de démonstration proposées le matin et l’après-midi ont été l’occasion de découvrir concrètement ce qui se cache derrière la philosophie de l’expérience utilisateurs, de l’adaptabilité et de la modularité de la solution.

Romain Gentet (ODE)

Romain Gentet (ODE)

Possibilités de personnaliser sa page d’accueil et ses écrans, partage de contenus en quelques clics seulement, publication de tout type de contenus multimédias. Ce sont quelques-unes des nombreuses possibilités offertes par monlycée.net-NG.

Elles ont déjà fait leurs preuves en Picardie, en particulier au lycée Félix Faure de Beauvais, utilisateur de l’ENT NG depuis deux ans. Pour Olivier Catoire, son proviseur, « l’ENT est simple, convivial et facile, y compris pour ceux qui ne sont pas férus d’informatique ! Du point de vue des personnels de direction, l’ENT NG offre des améliorations très utiles. L’export et le publipostage sont très simples, la fonction ‘statistiques’ nous permet de suivre mensuellement les usages ».

Olivier Catoire, proviseur du lycée Felix Faure, Beauvais

Olivier Catoire, proviseur du lycée Felix Faure à Beauvais (Hauts de France)

Son témoignage apporte à l’assemblée un éclairage sur les avantages du logiciel libre : « le versant Sud de la Région Haut-de-France, à savoir l’ex Picardie, a fait un vrai travail avec les établissements. On a par exemple obtenu que soit développé un widget spécial pour le service de restauration, les élèves du supérieur peuvent payer leurs tickets sur l’ENT. »

Peggy Colcanap et Sophie Linhart

Peggy Colcanap (adjointe) et Sophie Linhart (Principale) du collège Courteline à Paris

L’enthousiasme pour la nouvelle version de l’OpenENT est partagé par Sarah Linhart, principale du collège parisien Courteline où elle est testée depuis la rentrée de septembre : « Nous faisons un usage intensif de l’ENT-NG. Le passage à la nouvelle génération s’est déroulé sans aucun problème, les comptes ont été conservés et la prise en main du nouvel outil s’est faite facilement (…) l’usage est beaucoup plus simple et ergonomique ». La principale adjointe du collège, Peggy Colcanap, montre en direct les nombreux blogs crées par les professeurs et les élèves. Elle considère qu’une étape majeure a été franchie : « Avec l’accès mobile de l’ENT-NG, on a une entrée directe avec les familles. A la rentrée, on les a aidées à configurer l’application sur leur téléphone et ensuite nous avions un canal de communication immédiat avec les parents. »

Les questions des nouveaux

Proviseurs

Au cours de la séance de l’après-midi, les personnels de direction présents ont pu poser leurs questions aux représentants de la Région et des prestataires techniques.

Que devient le site Web de l’établissement ? Peut-il être intégré dans l’ENT ?

Le nouveau service Pages permet de produire des pages Web qui peuvent faire un site d’établissement très convenable. C’est une solution adaptée pour les lycées de l’académie de Créteil où le rectorat ne propose pas de service d’hébergement.  Mais cela dépend aussi de la fonction que vous souhaitez faire jouer à votre site d’établissement. Le nom de domaine sera monlycée.net mais le référencement se fait comme pour n’importe quel autre site Web.

Quelles sont les limites pour le stockage ?

Il n’y a pas de limite. Nous disposons d'un volume global important pour l’ensemble des lycées et nous pouvons l’augmenter s’il se révèle insuffisant.

 

Nous utilisons EducHorus pour la vie scolaire. Avec notre site Web et l’ENT, cela fait une superposition de portails. Comment éviter la confusion ?

EducHorus et Pronote ne sont pas des ENT. Nous vous recommandons d’utiliser l’ENT régional comme unique plateforme d’accès aux services, via des connecteurs, et le site de l’établissement, si vous en avez un, comme vitrine de communication vers l’extérieur.

Question à M. Catoire : quelle vie scolaire utilisez-vous ?

Nous utilisons ProNote. Je ne distribue pas les comptes ProNote. Tout le monde doit passer par Léo (le nom de l’ENT picard) pour se connecter. Ce système fonctionne très bien. Nous distribuons les comptes des parents de 2de avec le bulletin du premier trimestre. Sur 3000 familles, nous avons 50% des comptes activés et 95% chez les élèves. Les familles, le plus souvent, n’activent qu’un compte pour deux et certaines utilisent le compte de leur enfant. Par ailleurs, nous avons créé une adresse mail de secours pour pouvoir dépanner les parents qui ont des difficultés pour se connecter.

Nous sommes favorables pour nous lancer mais nous avons un problème de débit insuffisant dans une partie de l’établissement. Devons-nous encore attendre ?

Il faut regarder au cas par cas. Vous savez que, sur cette question, la Région dépend des Départements. La Région s’est engagée pour qu’en 2020, tous les lycées soient alimentés en THD.

A cette occasion, M. Catoire fait observer que l’ENT n’est pas le plus impacté car les pics d’usage se situent entre 19h et 23h.

Proviseurs

Le service Pad est-il un équivalent de Padlet ?

Oui, c’est un service du même genre.

Dans une cité scolaire, sera-t-il possible de mutualiser la réservation de ressources pour le collège et le lycée ?

Oui, c’est prévu.

Si tout passe par l’ENT, que se passe-t-il lorsqu'il est en panne ?

Réponse de M. Catoire : Depuis 3 ans que nous utilisons cet ENT, il n’a été arrêté qu’une fois pendant quelques jours au mois d’août…

A lire ailleurs

FORMATION DES ADMINISTRATEURS

Des formations à destination des administrateurs sont organisées par les trois académies en avril et mai, avec le soutien des prestataires fournisseurs de la solution, les sociétés CGI et ODE. Les dates et les modalités d'inscription sont accessibles sur les sites académiques.

PARIS

Formation des formateurs académiques : 28 avril de 9h à 13h au lycée Lazare Pontichelli (13e)
Formation des administrateurs locaux des établissements : 25 et 26 avril, les 2, 3 et 10 mai de 9h à 12h et de 14h à 17h au lycée Lazare Pontichelli (13e).

VERSAILLES

Les formations se déroulent les 20, 26 et 27 avril, les 3, 4, 10, 11 et 15 mai.

Détails sur le site académique consacré aux ENT.

Rechercher un article