Les journées franciliennes du numérique

Les journées franciliennes du numérique

Ce mardi 19 mars, la Région Ile-de-France a réuni au lycée Raspail chefs d'établissements, enseignants et représentants académiques pour le lancement de la première édition des journées franciliennes du numérique dans les lycées. 

Des lycées pour la réussite de tous les élèves

Cette année, les journées franciliennes du numérique s’invitent dans les lycées et la Région a souhaité marquer cet évènement en réunissant une large assemblée composée de chefs d’établissements et d’enseignants dans l’amphithéâtre du lycée Raspail (Paris XIV).
L’organisation de ces journées du numérique dans les lycées s’inscrit dans le droit fil de la politique régionale volontariste en faveur de l’équipement numérique de ses 465 établissements. Philippe Daubignard, DGA adjoint du Pôle lycées a rappelé la détermination de la Région « à fournir à l’Education nationale les moyens de sa pédagogie (…) pour faire réussir tous les jeunes franciliens »
Philippe Daubigard, DGA Adjoint du Pôle lycées
Ce travail mené en partenariat entre la Région et les trois académies s’est déjà traduit par la désignation de 17 établissements pilotes : ces lycées 100% numériques ont aidé la Région à définir une stratégie numérique qui doit désormais bénéficier aux 465 établissements du territoire régional.

Au-delà de son investissement au service de l’équipement, de la maintenance informatique, du wifi et du THD, la Région entend également accompagner la réforme du lycée en fournissant aux établissements un accès aux ressources via l’ENT.

La modernisation et l’évolution continue de MonLycée.net

Parmi les marqueurs forts de la politique de la Région en matière de numérique éducatif, la rénovation profonde de l’ENT régional et son évolution continue.
Thomas Lecocq, chef de projet CGI présente les évolutions dont pourront bénéficier tout prochainement les utilisateurs de MonLycée.net : parmi elles, l’évolution de la messagerie qui, grâce au moteur Zimbra, permettra de choisir entre l’utilisation d’une vue simplifiée (et pout autant améliorée avec la possibilité, par exemple, d’envoyer un message avec un champ « copie cachée ») ou l’utilisation d’une vue dite « experts ». Cette vue, réservée aux élèves et aux personnels d’établissement, offrira tous les standards connus des messageries (création de dossiers, de tâches, gestion des contacts, mode calendrier, etc.). De plus chaque élève, enseignant ou personnel non enseignant pourra envoyer vers l'extérieur et recevoir de l'extérieur des courriels depuis sa boite prenom.nom@monlycee.net
Guy Daroles, Thomas Lecoq, Pascal Coroller, Stéphane Andreucci
L’intégration de Libre Office on Line directement dans l’espace documentaire permettra à n’importe quel utilisateur, depuis n’importe quelle machine d’ouvrir ou de créer un document de la suite Office sans avoir à disposer de licence. Ce module facilitera également le travail collaboratif en mode synchrone.
Autre nouveauté très attendue par les utilisateurs : l’application mobile de MonLycée.net sera mise en production fin mars/début avril. Grâce à une vue adaptée à la consultation mobile, l’application permettra de procéder à l’activation de compte, d’accéder directement aux applications, à sa messagerie et directement aux outils de vie scolaire sans ré authentification. 
Enfin, un an après le grand hackaton organisé par la Région, l’application de tutorat Schooltoring, lauréate du concours <Code ton lycée>, sera testée tout prochainement avant un déploiement à la rentrée 2019. Pensée par et pour les lycéens, Schooltoring permettra de mettre en relation les élèves entre ceux qui souhaitent proposer de l’aide et ceux qui souhaitent en bénéficier.

Lycées’UP : l’opération 2019 qui accélère l’innovation

L’annonce des lauréats de l’opération Lycées’UP lancée au premier trimestre 2019 a ponctué le lancement des journées franciliennes du numérique. La première édition de ce concours a rencontré un grand succès : 118 projets déposés et 50 lauréats.

Pour Pascal Coroller, Chef du service de la Transformation Numérique des Lycées à la Région, « Lycées’UP est une nouvelle opération au service de l’autonomie des établissements, dans la lignée de Lystore et en allant un peu plus loin. En accompagnant les établissements dans une logique de projet, nous parvenons à mieux connaitre les attentes des établissements, c’est un moyen d’influencer la politique numérique des lycées de la Région »
Retenus sur leur pitch numérique, contraint à une capsule vidéo de 2 minutes, 50 établissements bénéficieront dès cette année d’un accompagnement de la Région pour mener à bien leur projet :
Représentants des lycées lauréats Lycées UP
Face à la qualité des projets déposés, la Région a même souhaité désigner des prix spéciaux pour ses projets « coups de cœur » :
- Eugène Delacroix à Drancy (Académie de Créteil) – vidéo
- Gustave Ferrié (Académie de Paris) – vidéo
- Maurice Eliot à Epinay-sous-Sénart (Académie de Versailles) – vidéo
- Prix du meilleur lycée : Louis Jouvet à Taverny (Académie de Versailles) – vidéo

Pour Stéphane Andreucci, chef de projet Lycées’UP à la Région, il est important que « la Région affine sa compréhension de chaque projet lauréat de façon à fournir aux établissements la solution clé en mains, à savoir les matériels, les prestations attendues et sortir d’une logique de subvention ». Cette nouvelle approche a vocation à accélérer l’innovation au sein des lycées de la Région. D’ici au 19 avril, les établissements lauréats seront consultés par la Région pour préciser leurs besoins.
Stéphane Andreucci, Chef de projet Lycées UP
Quant aux établissements non retenus, la Région a affiché sa volonté de les accompagner via la 2ème édition de l’appel à projets prévue en septembre 2019. 

Consulter la communauté éducative pour répondre au plus près de ses besoins

En clôture de la matinée, Patrick Tondat, DGA du pôle lycées a rappelé l’importance pour la Région de dialoguer avec la communauté éducative pour mieux appréhender ses besoins et ses attentes en matière de numérique.
Patrick Tondat, DGA du pôle lycées

D’ici à la mi-avril, la Région consultera chacun des 465 lycées franciliens pour recueillir leurs choix définitifs sur les manuels, papier ou numérique. D’ores et déjà, la Région travaille à la mise en place d’un accès des ressources numériques gratuites via les ENT.

Aiguiser sa culture numérique

Qui dit journées franciliennes du numérique dans les lycées dit participation active des lycéens ! Pendant la semaine francilienne du numérique, tous les jeunes franciliens ont eu l’opportunité de tester leurs connaissances sur la blockchain grâce au concours proposé par la jeune start-up Sandblock .

La Région Ile-de-France a également fait appel aux lumières de l’informaticien et membre de l’académie des sciences Serge Abiteboul pour ouvrir la semaine francilienne du numérique. L’exposé proposé par S. Abiteboul proposait à l’assemblée de réfléchir à la notion d’intelligence artificielle en appelant à beaucoup de nuance… et de vigilance.

Difficile à définir, l’IA promettrait monts et merveilles d’après ses défenseurs les plus angéliques, pour ses opposants, elle serait au contraire la mère de tous les maux de notre société. Pour en finir avec cette vision trop manichéenne, S. Abiteboul a développé un exposé inspirant et illustré d’exemples concrets. Alors, si vous aussi vous souhaitez en savoir davantage sur l’IA, cliquer ici pour accéder à l’ensemble de la conférence.  
Serge Abiteboul