Grand lycée sous le soleil

Grand lycée sous le soleil

Avec plus de 2000 élèves, dont 900 en classes préparatoires, la cité scolaire Chaptal est vraiment un très grand établissement. Depuis septembre, Lilie y a été déployé avec énergie par l’équipe de direction réunie autour de François Torres.

Hall d'accueil du lycée Chaptal

Ce n’est pas si fréquent : toutes les personnes croisées dans l’enceinte du lycée Chaptal le 14 octobre, enseignants, élèves, personnels administratifs, tous connaissent Lilie et toutes l’utilisent. C’est le cas par exemple de ces deux lycéennes de première S, Emilie à gauche, Mohga à droite, interrogées dans la cour de récréation du lycée, sous le soleil donc...

Emilie et Mogha, élèves de première

Emilie et Mohga se connectent très régulièrement à l'ENT. Leurs professeurs ont déja pris l'habitude de mettre leurs cours en ligne, des exercices, les corrections ; généralement, ce sont des pièces attachées dans le cahier de textes ; leur professeur de français dépose des fiches-méthodes dans les dossiers communs et « plein de trucs utiles ». Alors, elles ont naturellement pris l'habitude, elles aussi, de consulter l'ENT. Pas tous les jours, mais presque.

L’une et l’autre possèdent un téléphone portable bien sûr : « avec le portable, on peut accéder au cahier de textes, mais par contre, la messagerie ne marche pas. » Leurs parents ont reçu leurs identifiants mais ils ne semblent pas s’être déjà connectés : « pour les notes, je leur en parle, je préfère et eux aussi » précise Mohga.

Les maux des parents

Les parents, c’est vers Hélène Martinez, secrétaire au pôle élèves qu’ils se tournent lorsqu’ils peinent à utiliser l’ENT : « la procédure pour les parents parait simple, mais en réalité elle ne l’est pas. Lorsqu’ils ont un Mac par exemple, ils doivent utiliser Mozilla. Et puis, ils se mélangent facilement. Ils reçoivent un identifiant provisoire pour la première connexion et ensuite, ils doivent l’oublier. Je ne sais pas pourquoi mais certains n’y arrivent pas. Il faudrait encore simplifier. »

Depuis la rentrée, les demandes d'aide en provenance des parents sont quotidiennes.

Le poste de travail d’Hélène est connecté simultanément à quatre services en ligne : SIECLE, l’annuaire académique, le mail, Lilie et viescolaire.net : « avec Lilie, en plus, j’ai trois comptes : un compte administrateur, un compte personnel d’établissement pour le collège et un compte personnel d’établissement pour le lycée ; je dois gérer tout ça en même temps. Je pourrais ouvrir mes comptes Lilie en parallèle mais j’ai peur de les confondre. Je publie des actualités et ce ne sont pas les mêmes pour le collège et le lycée. Alors, pour l'instant, je suis prudente… ».

La volonté d'une équipe

La volonté de déployer l’ENT dans ce très grand lycée est celle de François Torres (à droite), proviseur depuis septembre 2012.  Elle est aussi celle de son adjoint Mickaël Leydier (à gauche) : « en septembre, nous avons généré et distribué plus de 6000 comptes utilisateurs ! Ce sera plus facile l’an prochain puisqu'on peut les conserver d'une année sur l'autre… En septembre encore, nous avons organisé avec les services du rectorat 5 matinées de formation pour les professeurs et le personnel administratif. Environ 150 personnes sont venues au total. Les évaluations ont été positives. ».

Mickaël Leydier et Philippe Torres

Pour le proviseur, l’enjeu était d’abord celui de la communication : « nous avions un problème de communication avec les enseignants, les parents. Cette année, nous publions beaucoup d’actualités et nous avons tout fait pour que le plus grand nombre d’utilisateurs se connectent et consultent l’ENT régulièrement. Pour les professeurs et les élèves, nous sommes en très bonne voie, pour les parents, ce sera plus lent. Nous les avons reçus samedi dernier pour les aider à créer leur compte. »

La discipline des professeurs

Dans ce lycée comme dans beaucoup d’autres, les réactions des professeurs sont variées : il y a des réticents, des réservés, des réfractaires, mais aussi des adhérents qui adoptent Lilie de façon assez naturelle. Nous en avons croisé deux.

Cécile Lebret est professeure de mathématiques depuis 10 ans au lycée Chaptal. Les salles où elle enseigne sont toutes équipées d’un vidéoprojecteur dernier cri.

Cécile Lebret

« Je trouve la messagerie de Lilie assez bien. Mais il faut que tous les élèves la consultent, ce n’est pas encore tout-à-fait calé, ça le sera bientôt. Ils n’ont pas l’habitude non plus de transférer leurs messages sur une adresse extérieure. Mais, pendant que vous m’interrogez dans le couloir, M. Leydier est en train de le leur montrer… Le transfert est pratique, à condition bien sûr de penser à se connecter pour répondre. C’est un petit embarras, mais on s’y fait.

Le cahier de textes de l’ENT devrait, pour moi, être aussi pratique qu’en version papier. Et ce n’est pas vraiment le cas... Mais je n’ai pas de problème particulier, je m’en sers facilement. Je le remplis en général le soir. Si je vois les élèves 8 heures dans la semaine, je ne vais pas chercher à le remplir à l’avance parce que l’enchainement du cours est difficile à prévoir. Par contre, si je les vois moins souvent, j'essaie de le remplir avant le cours.

Pour les notes, le service en ligne ne peut pas être aussi flexible qu'un tableur. Il m’arrive de faire des choses assez compliquées pour les calculs de moyenne. Alors, comme ce n'est pas prévu, j’importe les notes sur un tableur, je fais les calculs et j’exporte vers l’ENT.

J’aimerais aussi qu’on puisse utiliser plus souvent le glisser/déposer pour transférer des dossiers.
Je peux aussi vous parler comme parent d’élève. L’avantage, c’est l’information. Mon fils est au collège et j’enseigne au lycée mais c’est par l’ENT que je suis au courant de ce qui se passe au collège. C’est précieux. »

 

Simon TournierSimon Tournier est professeur de Physique au lycée, depuis septembre seulement. Il enseigne en seconde et en première.

 

« Je joue le jeu. Au début, j’ai utilisé les mails personnels des élèves mais depuis deux semaines, on est passé à la messagerie de Lilie. On est encore en rodage, mais ça va aller, il n’y aura pas de problème.

Je mets beaucoup de documents pour eux sur le cahier de textes. Notamment les polys à compléter avant le cours. Avant chaque évaluation, je réunis tous les PDF dans un dossier zippé. Je fais ça pour eux mais aussi pour l’inspection. Je suis TZR et je me prépare à être inspecté.

Le cahier de textes de Lilie est bien, je n’ai pas de problème particulier mais c’est vrai que j’ai un usage accru de l’informatique. Pour les collègues qui ont moins l’habitude, c’est peut-être un peu difficile. »

Pourtant, les collègues de Simon qui le rejoignent sur le banc où nous sommes assis, Wanda Vergnes, Catherine Aury, Lucie Rigaud et Anne-Louis Rosalato, n’éprouvent pas de difficultés particulières avec le cahier de textes en ligne. En revanche, elles se soucient de l’accès des élèves : « si les élèves ne se connectent pas, c’est inutile ». Une partie de la réponse est en début d’article…Et certaines s’inquiètent aussi d’une demande de leur inspecteur qui souhaite disposer du cahier de textes imprimé en cas de visite. Ce ne sera pas facile craignent-elles avec le cahier de textes de Lilie qui n’est pas vraiment fait pour cela.

Catherine qui enseigne les Lettres raconte qu'elle a envoyé un message à tous les parents d’une classe de 3e qui lui posait des problèmes. Le message n’est sans doute pas parvenu à tous, il n’appelait d’ailleurs pas de réponse, mais une mère d’élève a accusé réception et s’est engagée à prendre sa part pour améliorer les choses. Un signe positif en cé début d'année.

La demande de Marie

Marie à la loge du lycée Chaptal

Pour sortir du lycée Chaptal, il faut passer par le hall d’accueil et son magnifique plafond, devant la loge de l’agent d’accueil. Ce jour-là, Marie Tevanin était en poste. Elle nous a chargés, avec le sourire, de transmettre une demande, celle des agents techniques du lycée qui souhaitent pouvoir disposer bientôt, eux aussi, d’identifiants pour accéder à l’ENT régional.

Mission accomplie...

La demande de Marie et de ses collègues sera satisfaite par une évolution de la solution, actuellement en construction.

 

 

 

 

 

 

 

A lire ailleurs

ACTUALITES DU JOUR

Actualités

Chaque jour, Mickaël Leydier et toute l'équipe administrative publient des actualités d'intérêt général pour l'ensemble de la communauté éducative ou bien des actualités très ciblées en direction des professeurs, des parents. Ce service est essentiel pour le dynamisme de l'ENT.

Rechercher un article