Ecologie industrielle à Aubervilliers

Ecologie industrielle à Aubervilliers

Les lycéens du lycée Jean-Pierre Timbaud d'Aubervilliers préparant un CAP d'opérateur des industries du recyclage ont réalisé une vidéo sur leur métier, dans le cadre du programme Ecolycée de la région Île-de-France.

Quatre lycéens de face

Le lycée Jean-Pierre Timbaud d'Aubervilliers est le premier lycée professionnel français à proposer une formation d'opérateurs des industries du recyclage certifiée par un CAP (certification d'aptitude professionnelle).

Tout naturellement, ce lycée et la filière OIR se sont trouvés engagés dans le programme Ecolycée que la région Île-de-France a conçu dans le but de sensibiliser les lycéens franciliens aux problématiques environnementales, comme les économies d'énergie et le tri des déchets. Le résultat de cette coopération est accessible depuis peu en ligne sous la forme d'une vidéo pleine de vie, conçue et réalisée par les lycéens eux-mêmes.

Le programme Ecolycée

Affiche mon écolycéeLancé en 2010 avec 31 lycées pilotes, le programme Ecolycée propose aux lycéens franciliens de s'engager dans des projets dits « éco-responsables ». Grâce au soutien du programme européen C-Change (voir ci-contre) et du "plan climat" régional, des vidéos ont été réalisées : elles visent à montrer la richesse et la diversité des projets des lycées, des plus simples aux plus aboutis.

Plusieurs lycées pilotes ont été mobilisés pour tester le projet pour réaliser des vidéos sur les actions en faveur de l'environnement dans leur établissement. Chose facile pour le lycée Jean-Pierre Timbaud, dont l'une de filières de formation est directement concernée par l'un des thèmes du programme : la prévention et la gestion des déchets.

 

Une affaire de professionnels

La vidéo a été conçue et réalisée par 10 lycéens, encadrés pour les contenus par Francis Blaizet, chef des travaux, et sur le plan de l'écriture et de la réalisation par l'équipe Frequence School à qui a été confié la responsabilité de l'ensemble des vidéos du programme Ecolycées.

Les écoambassadeurs

Dans le film, des élèves présentent eux-mêmes leur branche professionnelle, son utilité sociale et économique, les domaines industriels dans lesquels elle opère, les techniques et les méthodes sur lesquelles elle s'appuie.

Cette démonstration est faite, bien entendu, sur un ton ironique et décalé. Si la discipline est on ne peut plus sérieuse, le média vidéo se prête bien au mélange des tons. La Région a souhaité que les films soient scénarisés et réalisés par les lycéens eux-mêmes. Au lycée Jean-Pierre Timbaud, on a joué le jeu jusqu'au bout. Les lycéens acteurs et réalisateurs y prennent un plaisir tel qu'on reste jusqu'au bout, jusqu'à la scène finale où les écoambassadeurs entrent en action...


Un chef des travaux engagé

Francis Blaizet, chef des travaux

Guillemet ouvrantL'an passé, le rectorat a décidé de transférer la formation de productique de notre lycée vers le lycée Denis Papin de La Courneuve et, en même temps, d'ouvrir ici une nouvelle formation. Le lycée a décidé de lancer cette nouvelle formation d'opérateur des industries du recyclage, unique en Île-de-France. Je me suis engagé pour concevoir la progression pédagogique, organiser les espaces, la gestion des flux, le stockage. J'ai tissé des relations avec des entreprises qui accueilleront les élèves en stage pendant 16 semaines.

J'assure aussi une partie de l'enseignement. En tant que chef des travaux, je peux enseigner jusqu'à 4 heures par semaine. Comme nous sommes dans un lycée automobile, nous avons récupéré des voitures en fin de vie, du matériel électrique et c'est sur ces matériaux recyclables que les élèves apprennent leur métier. Nous avons 10 élèves cette année. Ils sont tous arrivés ici par défaut puisque la formation n'existait pas au moment de leurs choix.

L'objectif du film, c'était d'expliquer ce que c'est que le CAP-OIR et que les jeunes montrent leur savoir-faire. Ils ont tout fait, la conception, l'écriture, le tournage, tout sauf le montage. Ils ont travaillé avec un comédien pour apprendre à s'exprimer et à se tenir devant la caméra. Ce travail a eu beaucoup d'effet sur eux. Leur estime de soi a été renforcée. Maintenant, ils regardent l'avenir, ils ont des projets.


Le problème pour ces jeunes, c'est que les métiers du recyclage ne réclament pas ou peu de qualification. Mais c'est un secteur d'activité en pleine mutation qui va nécessiter de plus en plus de qualification pour répondre aux exigences et aux défis économiques à venir. Pour l'instant, faut de bac pro directement lié à la problématique du recyclage, ils pensent à poursuivre leur formation dans un autre domaine.

 






A lire ailleurs

La vidéo en ligne

Accès à la vidéo du lycée JP Timbaud


Logo Ecolycée

Action phare de l'Agenda 21, le programme Ecolycée s'inscrit dans la préoccupation constante de la Région de lier action éducative et gestion patrimoniale. Ecolycée permet aux élèves de s'impliquer dans une démarche de prise de conscience et d'action citoyenne autour des enjeux du développement durable, à partir des gestes quotidiens au sein du lycée.
Cinq thèmes ont été définis dans le programme : énergie et climat, gestion de l'eau, biodiversité, prévention et gestion des déchets, alimentation et santé. La région a réalisé avec plusieurs partenaires (ARENE, Agence de l'Eau Seine Normandie, Natureparif et le GABIDF) un imposant classeur de fiches-actions dans lesquels les équipes pédagogiques pourront chercher des idées.
L'ensemble du classeur est téléchargeable sur le site de l'Unité Lycée.

Rechercher un article