De l'engagement !

De l'engagement !

Témoignage de Christian Lefebvre, professeur de Sciences de l'Ingénieur (SSI) et de Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D), également administrateur, avec Eric Payen, de l'ENT Lilie au lycée Charles De Gaulle à Poissy.

Christian Lefebvre est professeur de Sciences de l'Ingénieur (S SI) et de Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D). Il est également administrateur ENT au lycée Charles De Gaulle à Poissy, en étroite collaboration depuis plusieurs années, avec son collègue Eric Payen.

Christian Lefebvre

En charge du déploiement de Lilie dans son établissement, son enthousiasme et sa disponibilité ont fortement contribué au succès de l'ENT.

Son témoignage vient compléter les témoignages des usagers de Lilie du lycée Charles de Gaulle, recueillis à l'occasion d'un reportage de rentrée.

 

Comment s'est passé le déploiement de Lilie ?

Pendant plusieurs années, notre lycée a participé avec huit autres établissements d'Ile-de-France à une expérimentation de plusieurs solutions d'ENT. Le dernier avant Lilie a été l'ENT NetLycée de la société ITOP. Nous étions arrivés à des usages établis et à une relative satisfaction sur le fonctionnement de cet ENT.

Lorsqu'est apparue Lilie, à la rentrée 2010, nous avons profité d'une réunion plénière avec les enseignants pour annoncer le passage à un nouvel ENT. Nous ne sommes pas rentrés dans les détails, nous avons surtout présenté sa philosophie. Ayant pu découvrir Lilie quelques semaines avant, nous avons pu préparer des notices explicatives que nous avons distribuées à cette occasion. La grande différence avec notre précédente solution est la notion de « publications » à travers différents services (actualités, blogs, forums, dossiers et fichiers partagés) auxquelles l'auteur attribue des droits de lecture et/ou d'écriture à d'autres personnes de son choix. Nous avons donc surtout insisté sur ce point !

Très rapidement, nous avons diffusé les identifiants de connexion aux enseignants, aux élèves, à leurs parents et au personnel de vie scolaire. Nous avons également créé des comptes pour les ATTEE (agents techniques territoriaux des établissements d'enseignement, personnels de la Région), anciens TOS, grands oubliés de l'ENT.

En même temps, la difficulté majeure a été d'interfacer Lilie avec notre logiciel de vie scolaire Pronote. Un moment un peu difficile, il faut bien le reconnaitre ! Aujourd'hui, grâce au SSO, les élèves et leurs parents accèdent à Pronote via Lilie en ne s'identifiant qu'une seule fois. Pour les enseignants, un code de sécurité supplémentaire a été ajouté.

Tableau avec usages de Lilie

Après cela, nous n'avons pas eu véritablement besoin de former les enseignants ni de créer des petits groupes de travail. L'appropriation de certains services a été immédiate : principalement la messagerie et l'espace de travail partagé. Quelques pratiques ou usages étaient déjà là.

Même si des problèmes de lenteur et des dysfonctionnements durant quelques mois nous ont « agacés », c'était parti !

Comment expliquez-vous le succès de Lilie dans votre établissement ?

Il y a plusieurs facteurs favorables. Nous sommes aujourd'hui une équipe de trois personnes ressources et nous travaillons toujours en étroite collaboration. Si j'ai pu consacrer beaucoup de temps à Lilie, c'est grâce à mes deux autres collègues. L'importance qu'accorde notre proviseur, Jean-Yves Forest, au développement des TICE dans notre lycée et l'intérêt qu'il porte aux ENT, sont aussi fondamentales.

Les activités autour du numérique se développent toujours plus au service de la pédagogie, et elles sont pour les personnes ressources très prenantes. On peut dire qu'ici les moyens qui nous sont accordés (sans être dans le luxe) nous permettent de faire au mieux notre travail au service de toute la communauté éducative. Également, même si tout ne dépendait pas de nous, nous devions faire le maximum pour conserver nos pratiques. Nous étions nombreux à être convaincus de l'intérêt d'un ENT.

D'autre part, nous sommes un lycée général scientifique et technologique et l'utilisation des TICE n'est pas une crainte. Les enseignants et presque tout le personnel ont activé leur compte, les élèves aussi. Dans l'ensemble, tout le monde est habile avec l'outil. Par ailleurs, nous avons un bon équipement : un parc d'environ 250 postes informatiques. Des salles pratiquement toutes équipées d'une connexion à internet et six d'entre elles équipées d'un TNI (Tableau Numérique Interactif).

Classe avec TNI lycée CDG Poissy

Salle de classe équipée d'un Tableau Numérique Interactif 

C'est un succès certes, mais relatif car nous n'utilisons pas encore tous les services. Nous comptons beaucoup sur le travail de la société Logica pour continuer à en améliorer certains services et à en développer d'autres. Leur écoute par rapport à nos attentes et nos pratiques est aussi très importante dans le succès de Lilie dans les lycées de la Région Ile de France.

Enfin, nous avons mis en place dans notre lycée une commission TICE. Souhaitée par le Recteur de notre académie, elle est une émanation du conseil pédagogique du lycée. Son avis consultatif apporte au chef d'établissement une meilleure visibilité des besoins et des moyens à mettre en œuvre pour la mise en place des TICE dans l'établissement. Cette commission apporte aussi du dynamisme dans la mise place de l'ENT et des autres projets autour du numérique.

 

Et les parents ?

 

Les parents ont tous reçu leurs identifiants par courrier, un compte par parent, un peu après les élèves. Ils ont pour la majorité d'entre eux activé leur compte. Leur priorité bien sûr, c'est l'accès à la vie scolaire. Ils sont très attentifs aux résultats de leurs enfants et c'est compréhensible. On le voit bien, les pics de fréquentation se situent au moment des conseils de classe. C'est aussi pour eux un excellent moyen d'accéder aux informations et de communiquer avec les équipes éducatives par la messagerie. Globalement les usages de Lilie par les parents sont moins développés que ceux des professeurs ou des élèves.

Christian Lefebvre 2

 

Vous avez testé le cahier de textes l'année dernière, qu'en pensez-vous ?

 

J'ai effectivement utilisé le cahier de textes durant toute l'année dernière avec une de mes classes. La commission TICE du lycée a décidé de tester ce service avant de le proposer à l'ensemble des collègues. Nous voulions surtout éviter de proposer un produit qui ne donnerait pas entière satisfaction.

J'ai été agréablement surpris. Son approche est différente du cahier de texte classique. C'est toute la progression pédagogique que l'on peut saisir avec les chapitres et sous-chapitres, en précisant les activités réalisées par les élèves en classe et à la maison. J'ai pu réaliser cette saisie dés le début de l'année une fois pour toutes. Il m'a suffit ensuite d'apporter des corrections mineures et d'associer aux activités la date de leur réalisation au fil des cours. On peut très facilement décider de publier ou non une activité pour qu'elle soit visible des élèves et des parents.

L'équipe de Logica travaille actuellement au développement technique de l'interaction entre l'agenda et le cahier de textes. Cette fonctionnalité sera disponible à la fin du mois (octobre 2011) !Avec la version 1.5 de Lilie, le cahier de textes s'est encore amélioré. C'est en revanche dommage que l'agenda scolaire du professeur ne soit pas encore en interaction avec les cahiers de texte de ses classes. 

Arielle Launay CPE lycée CDG

Mais il faut être franc, pour que les profs et les élèves puissent utiliser leurs cahiers de textes et leur emploi du temps dans Lilie c'est un vrai parcours du combattant ! Sans l'engagement de notre proviseur adjoint, du secrétariat élève et de notre CPE (Arielle Launay, ci-contre), nous n'en serions pas là.

L'usage des cahiers de textes de Lilie pour cette nouvelle année, est à l'ordre du jour de notre prochaine commission TICE qui aura lieu le 6 octobre. Quelle que soit la décision, tous les profs saisiront leurs cahiers de textes en passant par le numérique. Que ce soit dans Pronote ou dans Lilie.

 

 

Vous qui avez suivi le développement de l'ENT, quels sont pour vous les enjeux aujourd'hui ?

 

Les enjeux sont multiples. Le plus important concerne les usages. Un ENT ? Mais pour quoi faire ? Et comment faire ? Pour cela, nous devons partager nos pratiques, être créatifs. Les usages doivent se développer autour des différents services proposés par l'ENT, tout en apportant un plus à notre pédagogie et à la vie dans le lycée. Il est évident que ce n'est pas un ENT qui fera de nous de bons enseignants ! L'ENT reste un outil qui va encore évoluer et que nous devons apprendre à maitriser. La formation est aussi quelque chose d'essentiel.

 

L'autre enjeu est technique. Aujourd'hui Lilie est encore une « usine à gaz » ! Ça marche, mais la procédure pour arriver à une base de données correcte en passant par la maitrise de SCONET et de STSweb, l'importation des emplois du temps, ne facilite pas la tâche. Il faut reconnaitre qu'une simplification dans ce domaine serait bienvenue.

 

Enfin, le dernier enjeu est l'amélioration de certains services, du développement de nouveaux services et la pérennisation de notre ENT. On souhaite tous un outil professionnel et performant.

 

Au fil des mois, nous voyons Lilie s'améliorer et cela nous encourage à persévérer. Mais nous attendons encore beaucoup des prochaines versions !

Lycée Charles de Gaulle de Poissy