Chez les découvreurs

Chez les découvreurs

Le nouvel ENT attire de nombreux lycées franciliens. En avril et mai, les personnels de 237 lycées ont participé aux formations d’administrateur organisées dans les 3 académies.

Lycée Arago vue d'avion

Vue aérienne du lycée Arago de Villeneuve Saint Georges, l'un des lycées découvreurs de l'Académie de Créteil

Rappel

Deux options sont offertes aux établissements qui souhaitent se former et prendre en main monlycée.net nouvelle génération :

  • L’option « bac à sable » est proposée pour les lycées déjà utilisateurs qui souhaitent récupérer à la prochaine rentrée les données de leur ENT actuel ;
  • L’option «  plate-forme de production avancée » est proposée à tous les lycées nouveaux utilisateurs qui souhaitent se lancer dans l’utilisation de l’ENT sans attendre afin de préparer la rentrée. Les lycées qui ont choisi cette option et qui sont déjà utilisateurs de l'ENT actuel ne récupèreront pas leurs données.

Pour les premiers, la plateforme « bac à sable » permet de se faire la main sur la nouvelle solution mais les données qui y seront produites pendant cette période d’essai (jusqu’à la mi juillet 2017) ne seront pas conservées à l’ouverture de l’ENT en septembre prochain.

Pour les seconds, l’ENT est immédiatement rendu accessible à tous les utilisateurs enregistrés dans l’annuaire de l’établissement. La mise à jour de septembre se fera selon la procédure habituelle : les identifiants et les données des utilisateurs qui restent dans l’établissement seront conservées, ceux qui le quittent auront trois mois pour récupérer leurs données et un identifiant sera créé pour chaque nouvel arrivant, personnel, élève ou parent lors de la mise à jour de l’annuaire.

Etat des lieux

Les formateurs de l’éditeur de la solution ENT, appuyés par les équipes des DAN des trois académies franciliennes ont organisé avec beaucoup d’efficacité en avril et en mai des formations pour tous les lycées qui souhaitaient se préparer à devenir utilisateur du nouvel ENT. Nous en avons rendu compte dans un précédent article.

La demande en provenance des lycées des trois académies a dépassé ce qui était attendu si bien que des sessions supplémentaires ont dû être organisées en juin : le 7 à Créteil, le 15 à Versailles, le 27 à Paris. Le tableau suivant représente la répartition des options retenues dans chaque académie.

Répartition des lycées

Répartition des 237 lycées engagés dans la formation, entre les deux options et dans les trois académies.

Au total, des représentants de 237 lycées (souvent deux à trois personnes par lycée dont un membre de l’équipe de direction) ont pu participer aux formations et se sont ainsi préparés pour le déploiement de l’ENT en septembre.

Quelques établissements dans chaque académie bénéficient d’un accompagnement renforcé de la part des équipes de la DAN. Ce sont les lycées « découverte ». Parmi eux, le lycée François Arago à  Villeneuve Saint Georges (Académie de Créteil).

Chez un découvreur

Frédéric Gay, proviseur du lycée  polyvalent François Arago à Villeneuve Saint Georges (Val de Marne) participait à la formation organisée le 26 avril à Noisy le Grand et dont il a été rendu compte récemment. Il était alors accompagné de trois jeunes professeurs, membres de la commission numérique du lycée, Caroline Bouloc, René Omar Llored et David Madagascar, tous trois futurs coadministrateurs de l’ENT.

Présentation de l'ENT

Le 1er juin de 16h à 17h30, ils invitaient tous les personnels de l’établissement à découvrir leur nouvel instrument de travail. Et pour bien marquer les esprits, Caroline commence par effectuer en direct l’envoi des identifiants à tous les professeurs. Passage dans la console d’administration, sélection de la liste « tous les professeurs » : « dans quelques secondes, vous recevrez votre identifiant sur votre adresse académique et vous pourrez activer votre compte. La première chose que vous devrez faire sera de changer votre mot de passe ».

Le proviseur et les trois administrateurs présentent ensuite les principales « applis » de l’ENT à leurs collègues qu’ils convainquent sans difficulté de l’intérêt et de la facilité d’usage de l’ensemble. On s’attarde sur l’appli « Frise » qui ne sert pas qu’aux historiens : Caroline, professeur de physique en a réalisé une pour traiter de l’évolution des idées sur l’atome et Géraldine Nari, formatrice de la DAN de l’académie de Créteil, venue soutenir l’équipe, s’en sert pour proposer des tutoriels de mathématiques à ses élèves.

Les questions fusent. Les premières visent la messagerie : celle de l’ENT est une messagerie professionnelle locale qui complète la messagerie académique. On fait ensuite le tour des autres services. L’éditeur de sites (Pages) dans lequel on peut insérer des vidéos. On en fait la démonstration en direct. Le service d’exercices et d’évaluations : non seulement, on peut imprimer les exercices, mais surtout les exporter et les partager avec des collègues : « C’est important que nous utilisions tous le même outil, souligne Caroline, les élèves s’y habitueront rapidement. » René Omar, administrateur et professeur documentaliste, apprécie le mur collaboratif, bien adapté pour rassembler un ensemble de ressources thématiques. Le proviseur insiste sur la dimension communication de l’outil et l’intérêt du service Actualités.

Les données sont-elles conservées d’une année sur l’autre ? Et si on change d’académie ? On peut modifier les couleurs ? On peut limiter l’accès aux blogs ?...

Pour répondre à toutes ces questions et à bien d’autres encore, des ateliers de mise en pratique seront organisés à la rentrée. C’est l’annonce faite par le proviseur pour clore une rencontre utile et intense.