Ca ne nous dérange pas de changer de solution

Ca ne nous dérange pas de changer de solution

Depuis la rentrée de septembre 2009, l'équipe de direction du lycée Dorian à Paris a décidé de supprimer le cahier de textes papier. Deux alternatives en ligne ont été proposées aux enseignants : ProNote, la solution de vie scolaire utilisée dans l'établissement, et It's Learning, un ENT d'origine norvégienne.


Vincent Faillet, professeur au lycée Dorian à Paris
Depuis la rentrée de septembre 2009, l'équipe de direction du lycée Dorian à Paris a décidé de supprimer le cahier de textes papier. Deux alternatives en ligne ont été proposées aux enseignants : celle de ProNote, la solution de vie scolaire utilisée dans l'établissement, et celle de It's Learning, un ENT d'origine norvégienne, mis en place à titre expérimental par un groupe d'enseignants du lycée.
Vincent Faillet, professeur agrégé de SVT, est un utilisateur enthousiaste de It's Learning. Pour en parler, il est accompagné de deux de ses élèves de 1e S, Suzanne, Aïssatou et Nohad.



Vous utilisez un ENT depuis la rentrée, le faites-vous avec toutes vos classes ?


V. F. : Oui mais c'est avec les Premières que l'ENT fonctionne le mieux, il faut dire qu'il s'agit d'un groupe très motivé, une classe sérieuse qui a envie d'en savoir plus, de poser des questions. L'ENT s'accorde bien avec leurs envies.


Voyez-vous un inconvénient à passer de It's Learning à Lilie ?


El. : Ça ne nous dérange pas de changer de solution du moment qu'on dispose au moins des mêmes possibilités. Ce serait bien d'avoir les notes sur Lilie, de tout voir au même endroit. Ça nous éviterait de consulter deux sites, d'avoir à retenir deux identifiants. Les notes, c'est important car les notes on ne les oublie pas mais les coefficients, on les oublie. Or c'est très important. Et ca permet aussi de vérifier qu'il n'y a pas d'erreur. Ça peut toujours arriver.

V. F. : Les notes sont très importantes pour eux, ils suivent leurs  moyennes au demi-point près ! Outre le cahier de textes, j'utilise très régulièrement la messagerie interne. Les forums également fonctionnent très bien. J'ai commencé par lancer un sujet d'actualité, la vaccination contre la grippe A, qui a suscité des échanges vifs, nombreux et d'une qualité qui, je dois le dire, m'a surpris. Puis ils m'ont demandé à pouvoir eux-mêmes lancer des sujets. J'ai trouvé cela positif, je leur dit « lâchez-vous » mais j'ai mis un interdit : les sujets politiques et religieux. Ils ont abordé le tabagisme et la fin du monde. J'interviens pour des ajouts d'ordre scientifique et dans quelques cas rares pour modérer les échanges. A priori, on aurait pu considérer le forum comme un outil gadget mais il s'avère vraiment intéressant.

Lycée Dorian, échanges professeur et élèvesUn chat est également proposé sur It's Learning, l'utilisez-vous ?


El. : Au départ, le chat fonctionnait par classe mais nous avons demandé à M. Faillet de faire un chat unique pour toutes ses classes. Globaliser permet aux secondes de nous solliciter ou à nous, les premières, de solliciter les terminales. Finalement, il s'avère que nous échangeons surtout entre nous... Sur les 23 élèves de la classe, 5 sont souvent présents sur le chat.

V. F. : J'interviens très rarement sur le chat. Il faut dire que dès que j'arrive, les échanges se calment !

El. : Pour les devoirs, on utilise surtout MSN. On y est habitués, l'envoi de fichiers est simple...


Et le cahier de textes ?


V. F. : Je n'ai été convaincu ni pas le cahier de textes de ProNote, ni par celui de It's Learning qui demandait 5 ou 6 clics pour y accéder. Pour remplir la fonction de cahier de textes, j'utilise un document déposé sur It's Learning. Je ne saisis pas séance par séance, je préfère que les élèves aient une vue d'ensemble de ce qui sera travaillé. Donc je mets plusieurs séances d'emblée. De manière générale, je mets tous les supports à disposition des élèves. Ça permet d'être beaucoup plus réactif. Par exemple, avant, lorsqu'un élève demandait un document ou une ressource en fin de cours, il fallait attendre le cours suivant pour le lui remettre. Avec l'ENT, je peux le mettre en-ligne le soir même et parfois sur le moment... Par contre, pour inciter les élèves à les consulter, je mets « une date limite de consommation » !

El. : Pour le cahier de textes, peu d'enseignants jouent le jeu, il faudrait qu'ils aient un ordinateur en classe. Mais même s'ils complétaient tous le cahier de textes, je continuerais à remplir mon agenda personnel.

Mme Charbonnier, professeur au lycée Dorian à Paris

Les autres enseignants de la classe sont-ils également utilisateurs de l'ENT ?


V. F. : J'ai un peu forcé la main à mes collègues pour qu'ils s'y mettent en me disant que pour les élèves, plus il y aurait d'enseignants, mieux ce serait. Beaucoup ont joué le jeu, par exemple, ma collègue de sciences physiques qui était plutôt réticente au départ est devenue au fil du temps une utilisatrice convaincue.

El. : Personnellement, en début d'année, je n'étais pas du tout favorable à l'ENT, j'étais même contre. Je ne voulais pas travailler par PC. Mais je me suis rapidement aperçue que c'était vraiment utile, surtout les ressources mises à disposition par l'enseignant : corrigés, exercices complémentaires, ressources complémentaires sur des points de cours, etc.