Au coeur du marais

Au coeur du marais

Journée portes ouvertes au lycée Simone Weill situé au coeur du quartier du Marais à Paris, le mercredi 9 mars 2011. C'est aussi le premier jour de sortie pour Lilie qui nous est présentée par son administrateur Bertrand Chasle, également professeur de mathématiques.

Aïssatou et Samia

Journée portes ouvertes au lycée Simone Weil situé au cœur du quartier du Marais à Paris, le mercredi 9 mars 2011. Aïssatou et Samia, lycéennes en formation dans la section des métiers de la communication, accueillent les visiteurs avec deux magnifiques sourires : déjà professionnelles...

Parmi les visiteurs attendus : parents et professeurs des lycées Simone Weil et François Truffaut, des élèves d'autres établissements, intéressés par les formations proposées ici.

Toute l'équipe pédagogique s'est mobilisée pour accueillir les visiteurs. Outre Samia et Aïssatou, deux professeurs, particulièrement concernés par l'informatique et par Lilie ont répondu à nos questions.

Huguette Lavallart, documentaliste, lycée Simone Weil

Tant d'années dans ce lycée et je ne me suis pas ennuyée une seconde !

Huguette Lavallart, documentaliste, partira en retraite à la fin de l'année scolaire.

Elle déborde encore d'énergie et d'appétit pour son travail. Elle regrette cependant de n'avoir pas encore réussi à convaincre les autorités académiques de trouver une solution pour qu'elle puisse mettre ces qualités, quelques années encore, au service de nouveaux collègues ou d'établissements auprès desquels elle pourrait être utile.

"Dès l'apparition de Memolog, j'ai demandé à avoir un ordinateur, alors que l'administration n'en avait pas et n'en réclamait pas. Comme j'ai beaucoup insisté, le proviseur m'a dit : d'accord, mais vous vous en servez !
J'ai démarré en 1987 avec Memolog 1.0, grâce à un collègue documentaliste qui m'a beaucoup aidée, un pionnier, Jean-Claude Cardot, aujourd'hui disparu. De tout coeur, je lui rends hommage.
L'aventure a continué avec BCDI-Intranet puis BCDI-Web. Hier, j'ai abonné l'établissement à E-Sidoc qui servira à mon successeur.
Une documentaliste est toujours à l'affût. Tout ce que je peux trouver d'intéressant à l'extérieur pour le lycée, je le rapporte. Notre équipement a besoin d'être renouvelé, même s'il y a une limite car notre CDI est petit.
Il y a quelques années, les élèves n'avaient pas Internet chez eux, aujourd'hui, ils l'ont tous. On est à une époque charnière. Le CDI doit être réinventé."

Au milieu des années 80, elle a été l'une des premières documentalistes à informatiser son CDI. Il fallait alors argumenter pour convaincre de l'intérêt de la mise en place d'un système informatisé.

Depuis lors, elle n'a jamais cessé d'exploiter les moyens informatiques et de les renouveler pour s'informer, informer les élèves et mettre à leur disposition le catalogue des ressources du CDI.

Le temps a passé si vite ! Tant d'années au lycée Simone Weil, et pas une seconde pour s'ennuyer !

Convaincre les collègues, toucher les parents

Bertrand Chasle, administrateur de Lilie

 

"Je suis informaticien de formation, mais je ne suis pas passionné par l'informatique, je ne suis pas ce qu'on appelle un bidouilleur. De toute façon, quand on est prof, on a mieux à faire qu'à se mettre à genoux derrière des ordinateurs."

Bertrand Chasle est professeur de mathématiques et administrateur de Lilie.
Il a suivi ce que l'on appelle un parcours atypique. Après des études d'informatique, il devient ingénieur, exerce quelques années dans l'industrie avant de reprendre des études de mathématiques. Il obtient le CAPES puis l'agrégation et exerce 5 ans en collège à Epinay-sur-Seine : « chaud mais très intéressant ! ».
C'est sa deuxième année au lycée Simone Weil. Il a pris cette année, avec un collègue, le relais du professeur en charge de l'informatique, muté dans un autre établissement.

Je me suis intéressé à Lilie, dès son lancement en novembre 2010. Mais je n'ai pas poussé pour qu'on aille trop vite. On a laissé passer les deux premières vagues.

J'ai suivi la formation des administrateurs en janvier, c'était très bien. On dit beaucoup de choses sur Lilie, on critique la technique. Bien sûr, c'est important qu'il n'y ait pas de pannes, mais en réalité, c'est humainement qu'un système comme celui-là doit fonctionner.

Je commence demain avec une classe. Je leur distribuerai les identifiants. Ils sont motivés.

Je ne me fais aucun souci pour la prise en main, ils sauront utiliser les espaces de discussion, les forums, etc.

Le principal défaut de Lilie, c'est que c'est un ENT imposé par la Région et par l'Education nationale. Mais c'est aussi sa qualité principale, sa force. On est dans un contexte industriel et les moyens sont là pour le faire réussir.

Pour la suite, je me fixe deux objectifs : convaincre les collègues, une quarantaine, et toucher les parents. Pour les professeurs, j'ai des stratégies différentes selon les publics. La moitié sont des profs de STG. La plupart ont des blogs, ils sont demandeurs. L'autre moitié sont des enseignants moins habitués. Il faut les convaincre, les former, les rassurer sur les questions de sécurité et de confidentialité.

Concrètement, je prévois des démonstrations, une grande réunion, des petites formations. On s'y mettra à partir de la rentrée.

Pour les parents, je vais contacter les délégués, constituer un groupe de travail et lancer des réunions à la rentrée de septembre. Dès cette année, je vais créer un blog et un forum pour les élèves et les parents de la classe pilote.

J'ai commencé à me servir du cahier de textes. J'ai enregistré tous mes cours. C'est vrai que c'est un peu déroutant, mais il faut être pragmatique, chercher des souplesses. Elles existent. On peut saisir les cours heure par heure ou bien dans un seul document. Il ne faut pas être intimidé, il faut prendre ce qui sert.

Hier, j'ai créé un compte Facebook (Lilie a Simone Weil, 2 abonnés pour l'instant...) pour créer un buzz sur la nouveauté. Tous les lycéens sont sur Facebook. Même s'ils nous ont précédés sur les réseaux sociaux, nous devons les former, c'est dans nos fonctions. »

Bertrand Chasle, administrateur - 2